Plus de 20 ans après, l’engouement autour de Lady Diana ne faiblit pas

Princesse de Galles, duchesse de Cornouailles et de Rothesay, Lady Diana était l’un des membres, si ce n’est LE membre le plus connu de la famille royale. Destin tragique et vie malheureuse, cette jeune princesse partie trop tôt aura marqué les esprits par son côté rebelle mais aussi pour son style inimitable, qui traverse les époques et les générations. Véritable gravure de mode avec un sens du style à la pointe des tendances, elle est aujourd’hui considérée comme une icône.

 

Diana, Lady Di, Princesse de Galles, autant de noms et de surnoms qui caractérisent l’ancienne femme de l’actuel roi d’Angleterre. Qui aurait cru qu’aujourd’hui, en 2023, certains la qualifieraient même d’influenceuse de la gen z à titre posthume ?

 

Disparue en 1997, Lady Di aura marqué tous les esprits. Depuis son tragique décès, de nombreux films, séries et autres documentaires lui rendent hommage. Autre fait amusant mais aussi et surtout, plutôt intrigant, elle possède une communauté sur les réseaux sociaux à travers un compte instagram baptisé Ladydirevengelooks, qui compte aujourd’hui plus de 116 000 abonnés.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Princess Di (@ladydirevengelooks)

Pulls oversize, cyclistes/baskets, coupe à la garçonne, bombers, tailleurs et autres robes de soirées, la princesse de Galles était une véritable fashionista.

 

Devenue une star de renommée mondiale, ses biens se vendent aujourd’hui à prix d’or. Constituées de choses de valeur et d’autres moins précieuses, certaines trouvailles lui ayant appartenu, parfois insolites, sont devenues presque des objets d’art, que certains amateurs s’arrachent.

 

« La mode se démode, le style jamais »

 

Comme beaucoup de personnes célèbres et décédées, de nombreux souvenirs de Diana sont aujourd’hui mises aux enchères, et les sommes atteintes sont parfois faramineuses. A commencer par les lettres de remerciements que la princesse écrivait lorsqu’elle recevait un cadeau. Proche de son peuple et très humble, il se murmure qu’elle avait rédigé des milliers de lettres de remerciement après la naissance du prince William. Certaines de ces lettres, vendues aux enchères, dépassent même les 20 000 dollars. Les choses prennent de la valeur avec le temps, et le papier aussi visiblement !

 

Revenons à nos moutons, c’est le cas de le dire, car le célèbre pull « mouton noir » porté par Lady Diana lors d’un match de polo en 1981 va bientôt être mis aux enchères par Sotheby’s Fashion Icons à New York, à partir du 7 septembre prochain. Ce chandail, que la princesse de Galles affectionnait particulièrement, lui avait été offert par la petite marque britannique Warm and Wonderful. Selon la Maison de ventes, il devrait rapporter entre 50 000 et 80 000 dollars. Fait amusant, la griffe, qui avait arrêté de produire ces pulls rouges au motif mouton depuis 1994, en a relancé la production en 2020.

 

 

Fans de Lady Di, de pulls originaux ou tout simplement de moutons, si vous souhaitez vous le procurer, pas besoin d’assister à la vente aux enchères, mais il faudra tout de même débourser un peu plus de 200 euros pour avoir la chance d’en porter un.

 

Les choix de mode de la défunte princesse ont toujours fasciné et subjugué, aussi bien le peuple que la presse ou les peoples. À tel point qu’ils ont un impact culturel,  aujourd’hui encore.

 

Parmi les autres biens de la princesse, on trouve une parure sertie de diamants et de perles, qu’elle portait durant l’une de ses dernières sorties publiques. Aujourd’hui mise aux enchères, elle pourrait avoisiner le million d’euros.

 

 

Toujours dans la mode et dans le monde si prestigieux des enchères, l’une des robes emblématiques de Lady Diana, imaginée par le couturier Victor Edelstein, a atteint un prix de vente record de 600 000 dollars. Elle a ainsi dépassé l’estimation de 120 000 dollars, même revue à la hausse à 400 000 dollars. Quatre riches investisseurs se sont disputés le vêtement couleur prune en velours durant cinq longues minutes, avant qu’il soit adjugé pour exactement 604 800 dollars. Cet objet de collection fashion devient la robe la plus précieuse et la plus chère des défuntes royales jamais vendue aux enchères.

 

 

Les stars aussi veulent un peu de Diana

 

Décidément, ce que Diana possédait, le monde le désire. Outre de riches investisseurs, certaines stars se prêtent également au (coûteux) jeu des ventes aux enchères, comme Kim Kardashian. La plus célèbre des stars de télé-réalité s’est offert l’un des somptueux bijoux portés par la princesse. Ce large pendentif en forme de croix, en améthystes et diamants  n’était plus apparu en public depuis son décès en 1997. Surnommé la croix Attalah, il a été vendu à Kim Kardashian pour la modique somme de 197 453 dollars lors d’une vente aux enchères Sotheby’s en janvier dernier.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sotheby’s (@sothebys)

 

Selon un communiqué de presse de la Maison, quatre enchérisseurs étaient intéressés, et c’est finalement un représentant de Kim Kardashian qui a remporté le lot à « plus du double de son estimation« . Il faut donc croire que la star américaine s’avère aussi être une royal fan.

 

Plus de 25 ans après sa mort, Lady Di, surnommée la « princesse du peuple » reste encore maintenant l’une des icônes de style les plus en vogue des années 2020.

 

Lire aussi >VENTE AUX ENCHÈRES : RECORD BATTU POUR LES JOYAUX DE LA MILLIARDAIRE HEIDI HORTEN

Photo à la Une : © GettyImages

Apolline Prulhiere est une jeune journaliste en herbe. Elle se passionne notamment pour la mode et la culture, et s'est récemment découvert un intérêt certain pour l'automobile. Sa plume enjouée se caractérise d'une grande richesse lexique, d'un ton direct et spontané. Son glossaire précis élimine l'incertitude.

Tags

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant