Vous lisez en ce moment
Durabilité : Noma-éditions, un mobilier design et écolo

Durabilité : Noma-éditions, un mobilier design et écolo

Comme beaucoup de secteurs, celui du mobilier design subit la prise de conscience écologique des consommateurs. Les créateurs et fabricants doivent donc marier la durabilité à l’esthétique et la fonctionnalité. Parmi eux, Noma-Editions, une entreprise créée par des designers, qui propose du mobilier et des objets design haut de gamme fabriqués avec des matières recyclées et bio-sourcées.

 

Guillaume Galloy et Bruce Ribay, deux designers, ont co-fondé leur entreprise, dont la fabrication est 70% française, sur le concept de l’éco-conception. Noma-Edition, c’est “No” pour nobles et “Ma” pour matières, car l’utilisation de matériaux recyclés n’empêche pas que la création soit luxueuse. Leur credo? Faire ce qu’ils aiment tout en agissant pour un monde meilleur.

 

En effet, pour les deux créateurs, l’éco-conception n’est pas synonyme d’objets au rabais, bien au contraire, leur optique est clairement axée sur le haut de gamme. D’ailleurs, leur démarche est tout d’abord d’attirer la clientèle par la beauté, l’esthétique de leur offre, puis de dévoiler au client ce qui se cache derrière le sublime design : des matériaux provenant d’une bonne partie des déchets de la société de consommation.

 

 

Le pourcentage de matériaux recyclés est discrètement indiqué sur les créations, car il est possible qu’avec une origine des matériaux clairement affichée, la clientèle visée n’aurait peut être pas prêté attention à leur beau mobilier. En effet, même si la conscience verte se répand de plus en plus, elle n’est pas assez présente pour que le critère de la durabilité soit un critère prioritaire d’achat.

 

 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Noma (@noma_edition)

 

Bien que l’éco-conception implique davantage de temps, de compromis et d’investissements, elle doit être intégrée aux processus de fabrication dès les premières étapes de développement d’un produit. 

 

Le mobilier est donc fabriqué en plus petite quantité, mais conçu pour être réparable ou réutilisable à long terme. « C’est peut-être plus difficile pour les gros fabricants de meubles car toutes leurs habitudes et leur logistique sont à repenser » constatent Guillaume Galloy et Bruce Ribay.

 

 

Parmi leurs créations, on trouve Gracile une console en résidu de travertin signée RDAI, une chauffeuse en tube d’acier recyclé et tissage de laine française non teintée par Charlotte Juillard, des bougeoirs en « pierre délaissée » de Sam Baron, un petit tabouret de Martino Gamper et tous sont constitués de 74 % à plus de 99 % de matière recyclée.

 

Voir aussi

 

Pour atteindre leurs objectifs, les créateurs sont accompagnés d’une équipe de designers rencontrés au cours de leurs expériences respectives. Tous deux ont en effet travaillé une vingtaine d’années pour des entreprises connues. Guillaume Galloy a fait ses premières armes dans des groupes tels que Louis Vuitton et Sephora ; Bruce Ribay a quant à lui piloté la conception et la construction de 300 points de ventes pour des marques de luxe en France et à l’étranger. Cette première partie de leurs parcours a forgé leur expérience.

 

 

Aujourd’hui, ils multiplient ainsi les collaborations avec des artistes qui ont des aspirations similaires aux leurs, avec l’idée de « faire une différence ».

 

Lire aussi > LE DEVELOPPEMENT DURABLE FAIT DESORMAIS PARTIE INTEGRANTE DE LA CONCEPTION DES MAISONS DE LUXE

 

Photo à la Une : © Noma

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut