Vous lisez en ce moment
Accor commence à dévoiler le nouvel Orient Express

Accor commence à dévoiler le nouvel Orient Express

Accor lève un premier voile sur  la troisième génération de l’Orient Express, avant son lancement sur les rails en 2025.

 

Le groupe Accor, propriétaire de la marque Orient-Express, réinvente le train mythique, qu’il compte de nouveau faire rouler sur les rails européens début 2025.

 

Les premières images du train évoquent un véritable cocon luxueux sur rails, dans lequel pourront voyager au maximum 64 personnes. On y trouvera du marbre, du bois de palissandre, des perles de nacre et de bronze, des fauteuils design et une voiture restaurant dans le style art déco.

 

© Orient Express/ Accor

 

Orient Express, la filiale chargée de promouvoir l’héritage du célèbre train, veut « faire corps avec le mythe » et le « réinventer » comme un hôtel de luxe qui se déplacera d’une capitale à l’autre, explique à l’AFP son vice-président Guillaume de Saint Lager.

 

Le nouveau train reprendra le parcours historique de l’Orient-Express, reliant Paris à Constantinople/Istanbul de 1883 à 1977. Mais ce ne sera pas son seul parcours, à en croire son vice-président, qui reste néanmoins mystérieux sur les futurs autres trajets. Les tarifs n’ont pas encore été dévoilés mais les voyages sont estimés à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

 

© Orient Express/ Accor

 

Les trois premières voitures refaites, dont le bar et le restaurant, seront exposées à Paris pendant les Jeux olympiques de 2024. Au total, le train sera composé de 17 voitures d’époque du « vrai » Orient-Express des années 1920, dont 13 ont été retrouvées, abandonnées, à la frontière biélorusse.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ORIENT EXPRESS (@orientexpress)

Voir aussi
Tiger Woods

 

Elles étaient dans un assez bon état pour enthousiasmer les amateurs ferroviaires, mais « incapables de supporter le moindre contrôle technique », relève Maxime d’Angeac, l’architecte chargé du projet. Pendant que leurs caisses ont été remises en état, Maxime d’Angeac a mis le nez dans les plans originaux de la vénérable Compagnie internationale des wagons-lits pour s’inspirer. « C’est la troisième version de l’Orient-Express, après la première génération – fin de siècle – de 1880 et la deuxième – art déco – de 1920 », explique-t-il. « Les fleurs Lalique, les plaques de verre Lalique, des marqueteries… Tout ce qu’on a pu conserver, on l’a réutilisé! »

 

Le petit salon privé de la voiture-restaurant est, lui, d’origine.  Tout le travail de restauration et d’aménagement du train sera confié à des maisons de luxe et artisans français, assure Guillaume de Saint Lager.

 

 

Lire aussi  > PETITE HISTOIRE DU LUXE : LE TRAIN MYTHIQUE ORIENT-EXPRESS

 

Photo à la Une : © Orient Express/ Accor


COPYRIGHT 2022

LUXUS + MAG ALL RIGHTS RESERVED