Vous lisez en ce moment
Petite histoire du luxe : le train mythique Orient-Express

Petite histoire du luxe : le train mythique Orient-Express

L’Orient-Express est de loin le plus mythique des trains de luxe. Il a été créé par la Compagnie internationale des wagons-lits qui, depuis 1883, assure la liaison entre Paris, Vienne et d’autres capitales européennes.

 

L’histoire de l’Orient Express débute en 1867, quand, blessé par un chagrin d’amour, le jeune ingénieur belge Georges Nagelmackers fuit aux États-Unis. Là-bas, il y découvre les chemins de fer dotés des premières voitures lits au monde, il est très enthousiaste malgré l’inconfort ressenti. De retour en Europe, il a l’idée de créer des trains luxueux pour une clientèle aisée, qui mèneront aux Portes de l’Orient.

 

Georges Nagelmackers © Orient Express

 

Presque 10 ans plus tard, en 1876, la Compagnie Internationale des Wagons-lits voit le jour. Derrière le sigle, une entreprise muée par l’audace et offrant des trains aux décors de luxe, et au confort inégalé. On y retrouve des services inédits à bord, des agences de voyage et des ateliers à travers toute l’Europe.

 

Le 4 octobre 1883 marque les débuts du train mythique. Ce jour-là, une foule élégante et curieuse se presse Gare de Strasbourg, l’ancien nom de la Gare de l’Est. Personnalités politiques, journalistes et écrivains sont tous réunis pour l’inauguration d’un train révolutionnaire composé de voitures lits et de voitures restaurants, le fameux Train Express d’Orient, rebaptisé quelques années plus tard Orient-Express.

 

© Lola Hakimian / Orient-Express

 

Le premier voyage qu’il effectue est à destination de Constantinople, en traversant l’Europe le jour et la nuit jusqu’à Bucarest. Les passagers empruntent ensuite un autre train jusqu’en Bulgarie puis un navire qui les conduit vers la mer Noire et enfin, le Bosphore. Le train est occupé par une quarantaine de passagers et l’aller-retour dure 13 jours.

 

L’Orient-Express conjugue alors innovation et élégance. Ses cabines sont équipées avec ce qui se fait de plus moderne pour l’époque, chauffage central, eau chaude et éclairage au gaz. L’intérieur est tapissé et les lits sont impeccablement dressés. Des peignoirs marqués du sceau de la compagnie attendent les voyageurs dans leur cabine. On utilise les meilleurs matériaux comme des draps en soie, des sanitaires en marbre, des coupes en cristal et des couverts en argent.

 

Voiture bar restaurant © Jérôme Galland

 

En 1919, l’Orient-Express dévoile les voitures bleu nuit du premier train Simplon-Orient-Express. Pour la première fois, Paris relie Istanbul en passant par Milan et Venise, et traverse le tunnel du Simplon. Cette prouesse technologique ouvre une nouvelle voie à travers les Alpes. Aux alentours de 1920, la Compagnie Internationale des Wagons-Lits fait appel au Maître verrier René Lalique et au décorateur René Prou pour l’aménagement de certaines voitures. Panneaux de verre, marqueteries de bois précieux et autres décorations luxueuses rendent toutes ses grâces à l’Art déco, incarnant l’excellence du voyage à la française.

 

Parmi les personnalités qui ont voyagé dans les couchettes de l’Orient-Express, on retrouve le roi Ferdinand de Bulgarie, l’écrivain russe Léon Tolstoï et l’actrice américaine Marlène Dietrich, pour ne citer qu’eux. Ce train de prestige est également emprunté par des aventuriers comme Lawrence d’Arabie et des espions comme la célèbre Mata-Hari.

 

Mais le mythe de l’Orient-Express s’est aussi construit à travers la littérature et le cinéma. Joseph Kessel, Ernest Hemingway ou encore Agatha Christie y trouvent une source d’inspiration. Agatha Christie y rencontre même son époux et ses voyages à bord lui inspirent 3 romans dont le célèbre Le crime de l’Orient-Express qui fera passer le train à la postérité.

 

Le crime de l’Orient Express © Warner Columbia

 

En 1974, pour l’adaptation cinématographique du roman, le réalisateur Sidney Lumet fait défiler dans le train les plus grands acteurs d’alors, tels que Lauren Bacall, Ingrid Bergman, Sean Connery et Anthony Perkins.

 

Le 20 mai 1977, le mythique train effectue son dernier voyage direct entre Paris et Istanbul. Le développement du marché aérien de la fin du XXème siècle a raison de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits, contrainte de vendre certaines de ses voitures aux enchères.

 

Collection O.E. © Samaritaine

 

Voir aussi

En 2021, on retrouvait une collection siglée O.E. à la Samaritaine à Paris, avec des accessoires de voyages, désignés dans l’esprit de la compagnie, pour faire revivre le mythe. Belmond (LVMH) met en circulation le Venice-Simplon-Orient Express pour des voyages vers l’Italie.

 

Venice-Simplon-Orient Express © Belmond

 

En 2023 et en association avec Arsenale S.p.A., et avec un design intérieur signé Dimore Studio, la compagnie accueillera les passagers à bord des tout nouveaux trains Orient Express La Dolce Vita, incarnant l’art de vivre italien et toutes ses belles traditions dans un esprit de voyage contemporain. Une collection d’hôtels de luxe est également dans les projets futurs du groupe. À suivre

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ORIENT EXPRESS (@orientexpress)

 

Lire aussi > ACCOR REMET L’ORIENT EXPRESS SUR LES RAILS

 

Photo à la Une : © Getty Images

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2022

LUXUS + MAG ALL RIGHTS RESERVED