Coupe du monde de football au Qatar : polémique avant le début de la compétition

Si la Coupe du monde de football au Qatar a déjà fait parler d’elle, les débats autour de l’évènement ne sont visiblement pas finis.

 

Le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, déclarait il y a quelques jours « Il ne faut pas politiser le sport », concernant la Coupe du Monde au Qatar. Cette phrase a été prononcée après qu’il ait annoncé qu’il se rendrait au Qatar pour la demi-finale ou la finale en cas de présence de l’équipe de France.

 

Certains objectent que le Président français aurait pourtant déjà politisé le sport par le passé, notamment en décorant des athlètes. « Cette légion d’honneur vous oblige » assurait-il ainsi en mars 2019 à l’équipe française de football, championne du monde en 2018. « Elle vous oblige pour la Nation, et pour la jeunesse de France qui aura besoin de votre engagement. »

 

© Francois Mori/AP/SIPA

Polémique

 

Mais si la question de la venue du Président a été posée, c’est que la coupe du monde a déjà beaucoup fait parler d’elle, bien avant d’avoir commencé. Entre problèmes éthiques, sociaux et écologiques,elle suscite ainsi de nombreux débats. Les médias reçoivent ainsi des questions des internautes pour savoir s’ils diffuseront des informations sur la compétition, ou s’ils suivront le boycott qui s’est mis en place.

 

C’est le cas du quotidien Le Monde, qui a répondu : « Le Monde va couvrir la Coupe du monde de football au Qatar, car il nous semble que notre rôle de média d’information générale n’est pas d’occulter les informations mais de les rapporter à nos lectrices et lecteurs, qui feront eux-mêmes le choix de lire ou non les articles consacrés à la compétition sportive. Nous couvrirons bien sûr tous les aspects de l’événement, qu’ils soient sportifs, géopolitiques, sociaux ou environnementaux. (…) Le choix du Qatar pour accueillir cet événement tout comme les conditions de ce choix peuvent être légitimement questionnés, et Le Monde ne s’est pas privé de le faire. » explique Gilles Van Kote, directeur délégué aux relations avec les lecteurs.

 

Dua Lipa © Justin Higuchi

 

Par ailleurs, de nombreuses stars ne veulent pas être liées à cette coupe du monde ont refusé de s’y représenter. C’est le des artistes Rod Stewart, Shakira et Dua Lipa. Le chanteur britannique Rod Stewart a expliqué que, malgré les propositions pécuniaires alléchantes des organisateurs, il ne voulait pas offrir sa voix à la Coupe du monde cette année. Il s’est expliqué au média The Times en disant que « cela ne semblait pas juste », détaillant que les échanges dataient d’il y a « quinze mois », mais que dès le début, il savait que ce « n’était pas une bonne chose à faire ». 

 

Même son de cloche pour la chanteuse Dua Lipa, qui a expliqué sur son compte Instagram, qu’elle ne pourrait pas, en conscience, soutenir un évènement qui se tient dans un pays tel que le Qatar. « J’ai hâte de visiter le Qatar lorsqu’il aura rempli toutes les promesses qu’il a faites en matière de droits de l’homme, lorsqu’il a obtenu le droit d’accueillir la Coupe du monde ».

 

 

 Lire aussi> QATAR: LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL NÉGLIGE-T-ELLE LES DROITS HUMAINS?

Photo à la Une : © Getty images

Passionnée par l’art et la mode, Hélène s’oriente vers une école de stylisme: l’Atelier Chardon-Savard. Elle complète ensuite sa formation par un MBA en Marketing à l’ISG. Elle a écrit pour le magazine Do it in Paris et se spécialise en rédaction d’articles concernant le luxe, l’art et la mode au sein de Luxus +.

Tags

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant