Vous lisez en ce moment
Histoire de la mode: La veste Chanel, création phare de la maison depuis 100 ans

Histoire de la mode: La veste Chanel, création phare de la maison depuis 100 ans

De Jeanne Moreau à Jane Birkin, en passant par Pharrell Williams, cette pièce historique a occupé les garde-robes de toutes les plus grandes icônes de la mode. Retour sur l’histoire de l’article le plus intemporel de la maison Chanel: la veste en tweed.

 

Imaginée pour la première fois par Gabrielle Chanel, l’iconique veste en tweed de Chanel est sans aucun doute l’article le plus prisé de la maison. Après avoir traversé les âges et survécu à toutes les tendances, la célèbre veste Chanel revient une énième fois sur les catwalks pour la collection printemps-été 2021, et on ne s’en lasse toujours pas.

 

C’est au milieu des années 20, alors que Coco Chanel se trouve en Ecosse, accompagnée du duc de Westminster, que la créatrice de l’une des plus grandes maisons de tous les temps découvre la matière emblématique qui deviendra indissociable de ses créations: le tweed. Empruntant une veste qui appartenait à son ami, le duc de Westminster, Gabrielle Chanel bouscule déjà les codes du féminin/masculin, ce qu’elle continuera de faire tout au long de sa carrière.

 

 

Depuis ces premières boutiques à Deauville, qui avait pour enseigne “Gabrielle Chanel”, puis à Biarritz au début du XXème siècle, Gabrielle Chanel milite à sa façon pour la libération du corps de la femme. Elle confectionne ses tailleurs en utilisant du jersey, une matière qui était alors réservée aux sous-vêtements, développant sa vision de la silhouette de la femme moderne.

 

« Moi qui aime la femme, j’ai voulu lui mettre des costumes dans lesquels elle soit à l’aise et qui, en même temps, soulignent sa féminité », expliquait-elle.

 

Forcée de fermer boutique en 1939 à l’annonce de la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, Coco Chanel se concentre sur la fabrication de parfums, et notamment le célèbre Chanel n°5. En 1944, à la Libération, Gabrielle Chanel se réfugie en Suisse et il faudra patienter jusqu’au début des années 50 pour qu’elle renoue enfin avec le tweed.

 

Coco Chanel et son iconique veste en tweed.

 

En effet, alors en villégiature à Salzbourg en Autriche, la créatrice est frappée par les uniformes que portent les garçons d’ascenseurs de l’hôtel dans lequel elle séjournait. C’est ainsi qu’en 1954, Coco Chanel, alors âgée de 71 ans, revisite ces vestes de lifters, le col et les épaulettes disparaissent pour laisser place à une ganse et des boutons frappés du symbole de la maison. La veste en tweed est présentée pour la première fois à l’occasion de la réouverture du siège de sa maison, au 31 rue Cambon à Paris.

 

La célèbre veste en tweed est d’abord mal reçue à cause de la longue absence de la créatrice, mais cette mauvaise réception est également due au fait que la collection de Coco Chanel s’opposait au style New Look qui faisait alors fureur, propre à la maison Christian Dior. Alors que les journaux américains en font l’éloge, la presse française parle de “flop”.

 

Jeanne Moreau et sa veste Chanel à l’aéroport de Rome en 1961.

 

C’est ce succès à l’étranger qui rendra cette pièce iconique, et la veste en tweed de Chanel révolutionne l’industrie de la mode cinq ans plus tard, avant d’être portée en 1963 par Jackie Kennedy, qui était alors première dame des Etats-Unis. La veste Chanel connaît le même succès en France, et a été aperçu sur de nombreuses actrices comme Jeanne Moreau, Brigitte Bardot ou Romy Schneider.

Voir aussi

 

Lorsque Karl Lagerfeld prend la tête de la maison en 1983, il donne au fil des saisons une nouvelle vie à la veste en tweed de Coco Chanel. Portée avec un jean et une marinière en 1985, en tissu éponge en 1992 ou encore revisitée avec de la fausse fourrure en 1994, le créateur réinvente la veste à chaque défilé et fait d’elle la pièce emblématique de la maison. Sur le catwalk pour sa collection printemps-été 2008, il la transforme en un monument de 20 mètres de haut, au centre du défilé tandis que les mannequins la portent en différentes déclinaisons. Il rendra même hommage à la veste historique avec son livre : “La Petite Veste Noire”.

 

Certains vêtements ne se démodent jamais, comme le jean, la chemise blanche et la veste Chanel”, affirma le Kaiser.

 

 

 

Aujourd’hui, l’avenir de l’indémodable veste Chanel en tweed est entre les mains de Virginie Viard, qui ne compte pas la mettre de côté. Au contraire, la créatrice s’est empressé de la moderniser dans plusieurs versions, que ce soit façon tie and dye, à boutons pression et sans manches, ou encore à paillettes, la pièce répondait toujours présente au dernier défilé de la maison.

 

Défilé Chanel printemps-été 2020.

 

Photos à la Une : © Chanel

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut