Vous lisez en ce moment
Le prestige des trophées de Roland-Garros

Le prestige des trophées de Roland-Garros

Novak Djokovic ou Barbora Krejčíková restent parmi les grands noms de la quinzaine de Roland Garros grâce à leur victoire ce week-end. A l’occasion des triomphes des gagnants, chacun a pu recevoir une coupe dans chacune de leur catégorie. Retour sur le prestige de ces trophées, conçus par la Maison Mellerio en 1979.

Roland Garros désormais derrière nous, les trophées ont tous été remis aux grands vainqueurs du tournoi du Grand Chelem. En simple ou en duo, l’honneur de recevoir un trophée symbolise son talent sur la terre battue et n’a pas de prix pour les joueurs. Mais cette tradition n’a pas toujours été de mise, notamment au tout début du tournoi.

 

Avant 1953, pas de coupe ni de gratification financière : les gagnants ne recevaient que de simples récompenses comme des bons d’achats pour des vêtements et des équipements. Par la suite, la situation a évolué et les lauréats recevaient une médaille. C’est dès les années 1950 que des trophées sont remis aux vainqueurs, avant de se moderniser à partir de 1979 et l’apparition des coupes que l’on connaît aujourd’hui.

 

Philippe Chatrier, président de la Fédération Française de Tennis à l’époque, confie la tâche de concevoir ces nouvelles coupes à la Maison Mellerio. Ce célèbre joaillier parisien officie dans le secteur depuis le XVIIème siècle, et est à l’origine de nombreux poinçons sous Louis XIV ou Louis XV, ainsi que plus récemment du Ballon d’Or de football.

 

LA COUPE DES MOUSQUETAIRES

 

©Sylvain Bardin-FFT

Cette coupe, la plus connue de toutes, est celle remise au gagnant du tournoi homme en simple, et est nommée en l’hommage des « Quatre Mousquetaires » du tennis français : René Lacoste, vainqueur de Roland Garros en 1925 et fondateur de la célèbre marque au crocodile, Jean Borotra, gagnant en 1931 et surnommé le « basque bondissant », Henri Cochet, mousquetaire ayant remporté le plus de titres en simple et Jacques Brugnon, spécialiste du tennis en double.

 

En 1979 et 1980, la coupe ressemblait à un vase funéraire, ce qui ne plaisait pas à la communauté du tennis. C’est en 1981 que l’actuel trophée apparaît, fait à 92,5% d’argent pur et pesant 14 kilos. La coupe est faite d’une vasque en argent décorée en son sommet par une frise en feuille de vigne, agrémentée de deux anses en col de cygne. Le trophée est monté sur un socle en marbre portant le nom des vainqueurs depuis la première édition du tournoi. Rafael Nadal est celui qui a pu soulever la coupe le plus de fois, avec un record de 12 victoires.

 

LA COUPE SUZANNE-LANGLEN

 

©Sylvain Bardin-FFT

La gagnante du simple dames reçoit depuis 1979 la coupe Suzanne-Langlen, nom d’une des plus grandes joueuses françaises de tennis. Gagnante de Roland Garros à six reprises, celle qui était surnommée « la Divine » s’est vue rendre de nombreux hommages en plus de la coupe : un court de Roland Garros porte son nom, ainsi qu’une station de tramway de la région parisienne, des salles omnisports mais aussi des avenues dans toute la France.

 

Cette coupe de 10 kg d’argent pur est remise pour la première fois à Chris Evans, qui détient à l’instar de Nadal chez les hommes le record de triomphes à Roland Garros, avec 7 victoires.

 

LA COUPE JACQUES BRUGNON

 

©Sylvain Bardin-FFT

Spécialiste du double, c’est en toute logique que la coupe consacrée au double messieurs porte le nom de Jacques Brugnon, un des quatre mousquetaires du tennis. Créé en 1989, ce trophée présente des appliques et son pied est décoré d’ornements en relief disposés de manière récurrente, nommés godrons.

 

LA COUPE SIMONNE-MATHIEU

 

Voir aussi

©Sylvain Bardin-FFT

 

Remise au binôme victorieux du côté des dames, la coupe Simonne-Mathieu a été créée en 1990 en l’hommage à la joueuse du même nom, multiplement titrée dans les années 1930. Ce trophée rond est agrémenté de deux petites anses en forme de cygne et de moulures en feuille d’eau.

 

LA COUPE MARCEL-BERNARD

 

©Sylvain Bardin-FFT

Instaurée en 1990, la coupe Marcel-Bernard récompense l’équipe gagnante du double mixte de Roland Garros. De forme ovale, le trophée comprend des moulures tournées et rapportées, une frise ciselée et deux anses. La coupe met à l’honneur Marcel Bernard, gagnant de Roland Garros en 1946, puis président de la Fédération Française de Tennis de 1968 à 1973.

 

 

Lire aussi > LES MARQUES DE LUXE À ROLAND GARROS : UNE BELLE HISTOIRE

 

Photo à la Une : © Getty Images

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut