Vous lisez en ce moment
Les maisons Dior et Bvlgari dévoilent leurs collections de haute-joaillerie

 

 

Les maisons Dior et Bvlgari dévoilent leurs collections de haute-joaillerie

Les 4 et 6 juin derniers, les Maisons de luxe Dior et Bvlgari ont toutes deux dévoilé leur collection de haute-joaillerie, à Taormine, en Sicile et à Paris, respectivement. Revenons en détail sur les exceptionnelles pièces présentées à ces deux occasions.

 

La collection Bvlgari “Eden, The Garden of Wonders”

 

La soirée de lancement de la collection de haute-joaillerie Bvlgari « Eden, The Garden of Wonders », qui s’est déroulée dans la ville lumière, a réuni un parterre de célébrités internationales. Étaient au rendez-vous Anne Hathaway, icône de la nouvelle campagne « Unexpected Wonders » avec Zendaya (qui brillait par son absence hier), ainsi que Priyanka Chopra et Lalisa Manoban, les nouvelles ambassadrices de la griffe italienne. Ces dernières étaient également accompagnées de Carla Bruni, Tina Kunakey, Vincent Cassel, Adèle Exarchopoulos et François Civil, entre autres.

 

annehathaway - Twitter Search / Twitter
© Daniele Venturelli / GettyImages

 

Cette nouvelle collection « Eden, The Garden of Wonders » brille par ses créations de haute-joaillerie qui arborent de multiples pierres précieuses éblouissantes et de toutes les couleurs.

 

Une ode à la vie et à la nature

 

Comme Bvlgari le dévoile sur son compte Instagram, les merveilles de la collection sont toutes aussi singulières les unes que les autres mais, chacune à leur façon capture l’essence des Merveilles qui naissent au cœur du Jardin d’Eden.

 

Entre boucles d’oreilles en forme de paon, collier représentant une fleur imaginaire d’Eden ou encore boucles d’oreilles en grappe de raisin, les pièces précieuses de cette nouvelle collection se rejoignent sur un même thème : la nature.

 

Impressionnant par les nombreuses pierres précieuses qu’il arbore et époustouflant par son aspect multicolore, ce chef d’œuvre tout droit sorti du Jardin d’Eden, le collier « Sapphire Flower Fantasy » présente un envoûtant coussin saphir central, entouré d’une gamme exquise de rubis, d’émeraudes et de diamants.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BVLGARI Official (@bulgari)

 

Seconde pièce d’exception : une paire de boucles d’oreilles à l’image d’un paon royal. Chéri par les Romains comme symbole d’une beauté intemporelle, le paon royal est célèbre pour ses plumes à couper le souffle. Et cette paire de boucles d’oreilles a été imaginée dans la même combinaison de couleurs que cet époustouflant oiseau : vert et bleu. Les boucles d’oreilles « Saphir Plumage » , comme leur nom l’indique, comportent deux saphirs cabochon de couleur bleu nuit.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BVLGARI Official (@bulgari)

 

Parmi les nombreuses pièces que la collection « Eden, The Garden of Wonders » rassemble, nous vous avions parlé d’une tiare Bvlgari réalisée en l’honneur du Jubilé de Platine de la Reine Elizabeth II ; et qui fait également partie de cette collection ! Ce diadème, qui peut également être porté comme une parure, accueille en son centre une émeraude zambienne de 63,44 carats, sur laquelle a été sculptée une fleur de lotus ayant nécessité plus de 1500 heures de travail. Un bouquet de plus petits émeraudes et diamants entourent cette imposante pierre.

 

© Bvlgari

 

Un défilé dans le Saint-Tropez sicilien pour inaugurer « Dior Print »

 

À plus de 2000 km de là, la maison française de haute-couture Dior posait ses valises dans le sud italien, à Taormine, pour dévoiler sa nouvelle collection de haute-joaillerie « Dior Print » .

 

Pour créer cette unique collection de pièces de joaillerie hautement précieuses, Victoire De Castellane, la directrice artistique de Dior Joaillerie s’est inspirée de la tradition haute couture de Dior.

 

Les nombreux invités du gala de la maison, qui s’est déroulé à l’hôtel Four Seasons à Taormine le samedi 4 juin dernier, ont pu découvrir les 137 merveilleuses pièces de haute-qualité « Dior Print » .

 

San Domenico Palace, légendaire hôtel de Taormina, en Sicile, entre dans une nouvelle ère, avec sa réouverture cet été, sous la marque Four Seasons Hotels and Resorts
© Four Seasons

 

Fidèle à ce que la maison sait le mieux faire, Dior a présenté cette collection de haute joaillerie via un défilé de mode. Maria Grazia Chiuri, la directrice artistique de la mode féminine de Dior s’est chargée de réaliser des robes de couleur ivoire. Quant à Victoire de Castellane, elle a imaginé les 137 pièces de la collection et a transposé les motifs des tissus emblématiques de la maison tels que ceux à rayures, aux motifs floraux, à carreaux ou encore tie-dye sur des pièces de haute joaillerie.

Voir aussi

 

© Dior

 

« Tout d’un coup, le bijou prend tout son sens parce qu’il est porté, parce que la lumière capte les gestes des modèles, c’est vivant. Dans la mesure où nous sommes une maison de couture qui fait des bijoux, il n’y a aucune raison de ne pas combiner les deux. Pour moi, c’est une évidence » , a déclaré cette dernière.

 

De Castellane s’est particulièrement inspirée des collections précédentes de la Maison, comme la ligne Dior Dior Dior de 2018, qui a exploré la dentelle, Gem Dior, Rose Dior, Tie & Dior, la collection 2020 axée sur les effets de teinture textile, et sa plus récente, Galons Dior, inspirée des tresses.

 

© Dior

 

« J’aime mélanger les collections de différentes familles car je pense que cela montre aussi aux clients qu’ils peuvent vivre ensemble », a-t-elle précisé par la suite.

 

Du côté des pièces de haute-joaillerie, le collier chef-d’œuvre de la collection arbore des imprimés floraux et des rayures arc-en-ciel de pierres précieuses, et se décline en trois couleurs d’or.

 

D’autres pièces sont, elles, serties de pierres centrales éblouissantes, comme le collier « Dior Print Emerald » qui présente un saphir lilas de Madagascar de 8,02 carats en son pistil. Une bague arbore, de son côté, une pierre centrale en saphir bleu tandis que d’autres ont été réalisées à partir de diamants et de rubis. Un saphir sri-lankais de près de 22 carats et un spinelle tanzanien de plus de 25 carats ont également été nécessités à la création de plusieurs pièces de cette collection.

 

© Dior

 

Enfin, un collier « abstrait » uniquement composé de scintillants diamants est l’une des pièces phares de cette nouvelle collection haute-joaillerie, dont l’aspect rappellerait celui des restes de rubans de tissus. Une énième touche en rappel à l’inspiration de Castellane à la création de cette ligne de bijoux.

 

© Dior

 

Lire aussi > FÊTES DES MÈRES: NOTRE SÉLECTION SHOPPING 2022

 

Photo à la Une : © Dior

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2022

LUXUS + MAG ALL RIGHTS RESERVED