Vous lisez en ce moment
Les NFTs s’invitent dans les stades

Les NFTs s’invitent dans les stades

Si les NFTs ont déjà pris d’assaut le milieu de l’art, il est plus compliqué d’envisager qu’ils prennent une place conséquente dans le milieu du sport. Et pourtant, de plus en plus de rapprochements voient le jour entre les NFTs et des sports comme le football, le basket ou encore le football américain. Comment le sport profite-t-il de cette nouvelle tendance ?

 

Les NFTs, littéralement jetons non fongible, sont des certificats de propriété d’objet numérique, allant de l’œuvre d’art à l’item d’un jeu vidéo, et qui animent le monde de la fintech depuis plusieurs mois. Récemment, les NFTs ont cessé de se limiter à l’art et à la mode pour se pencher sur d’autres domaines, et en l’occurrence, l’univers du sport.

 

Mais ce rapprochement soulève de nombreuses questions : comment le milieu du sport peut-il représenter une opportunité pour les NFTs ? Que représentent ces actifs numériques dans un univers physique ? Difficile d’imaginer des certificats numériques qui utilisent la blockchain pour authentifier leur propriété intervenir dans ce domaine.

 

Des extraits de matchs vendus des milliers de dollars

 

La surprise fut totale lorsque l’on découvrit qu’une plateforme numérique voyait le jour, permettant aux supporters de la National Basketball Association (NBA) d’acheter et d’échanger des extraits vidéo de matchs. En effet, il est plutôt déconcertant de voir des fans payer pour des extraits de matchs disponibles gratuitement en ligne.

 

 

Approuvés par la NBA, ces extraits étaient vendus sous forme de NFTs, via la plateforme NBA Top Shot. Certains extraits étaient acquis ou échangés pour des dizaines, voire des centaines de milliers de dollars. L’un des clips, filmant le célèbre LeBron James offrant un dunk en la mémoire de Kobe Bryant, qui perdait tragiquement la vie le 26 janvier 2020, a été acquis pour près de 387 000 dollars.

 


Bien qu’il soit possible de visionner ces extraits en ligne, ce qui intéresse les acheteurs, c’est surtout la propriété. Si tout le monde est libre de visionner cette vidéo gratuitement en ligne, seul l’acquéreur du NFT de l’extrait peut se vanter de la posséder. Ces actifs redéfinissent ainsi le principe de propriété en le transposant dans le numérique.

 

Face au succès de la plateforme, lancée en octobre 2020, la société qui en est à l’origine, Dapper Labs, a décidé de ne pas en rester là. En effet, l’entreprise de crypto-monnaies Dapper Labs a annoncé mercredi avoir levé près de 250 millions de dollars, et s’être entendu avec la division d’élite espagnole LaLiga pour étendre son service au football.

 

La société Dapper Labs, également fondateur de la blockchain Flow a également déclaré qu’elle prévoit de “continuer à s’adapter et à soutenir les principaux produits supplémentaires basés sur le sport, le divertissement et la musique, axés sur les marques, qui seront mis en ligne et développés sur la blockchain Flow« .

 

 

Voir aussi

Le succès des NFTs n’a pas non plus échappé au fabricant de basket Nike, qui lançait fin 2019 le système CryptoKicks. Cette innovation permet au client d’une paire de basket CryptoKicks d’obtenir simultanément un jeton numérique certifiant l’authenticité de la chaussure, et ce même si cette dernière est revendue. Un modèle numérique de la paire est associé au jeton cryptographique, qui forment ensemble un CryptoKick.

 

 

Enfin, les NFTs peuvent s’imposer dans le milieu du sport à travers les jeux en ligne. L’exemple du jeu Sorare, où les joueurs endossent le rôle de managers et achètent et vendent des footballeurs pour constituer une équipe, est particulièrement frappant. Le joueur-star Cristiano Ronaldo y est disponible en seulement un exemplaire et vaudrait près de 290 000 dollars.

 

 

Lire aussi > UN MARCHÉ POUR LES NFT DE LUXE AUX EMIRATS-ARABES UNIS

 

Photo à la Une : © NBA

 

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut