Numéro de Septembre : La Presse mode fait aussi sa rentrée

Chaque année, il est un rituel immuable pour tout passionné ou professionnel de la mode qui se respecte : se procurer le fameux numéro de septembre. Une boussole indispensable pour naviguer dans les méandres des tendances et humer la muse universelle des créateurs :  le bien nommé zeitgeist.

Cette année encore, Vogue, Harper’s Bazaar, Elle, GQ et consorts nous gâtent avec des cover stars des plus désirables. Revue de détail d’un sacré numéro, qui en 130 ans pour le premier, n’a pas fini de nous surprendre. 

 

Elle US 

 

Et on commence avec Elle américain qui a choisi Zendaya comme cover girl. A l’occasion de la sortie du film Challengers de Luca Guadagnino, l’actrice star des films Dune et de la série Euphoria apparaît sous l’œil du photographe Steven Klein en mode superwoman des fonds marins. 

 

Zendaya porte des pièces de grandes Maisons telles que Louis Vuitton, Bvlgari, Dundas, Michael Kors Collection, Christian Louboutin, Ralph Lauren Collection, Valentino, ou encore Andreas Kronthaler pour Vivienne Westwood, Alexander McQueen, JW Anderson, et Celine by Hedi Slimane.

 

Dans le numéro, Zendaya a l’occasion d’évoquer Tashi, son personnage dans le prochain film Challengers. « Je ne comprends toujours pas les décisions qu’elle prend, et nous avons eu de nombreuses conversations sur sa psychologie et les raisons pour lesquelles elle est comme ça. Ce qui était important pour moi, c’est qu’elle ne s’en excuse pas. Parfois, les personnages qui sont désordonnés, en conflit et qui exercent un pouvoir sur d’autres personnes sont réservés à des [acteurs] qui ne me ressemblent pas, alors quand j’ai l’occasion de jouer un personnage comme celui-là, je la saisis !”

 

© Steven Klein pour Elle Magazine

 

Celle qui campe la mythique Vénus de Milo dans l’actuelle collection capsule Lancôme x Le Louvre se confie également sur la célébrité. Elle déclare ainsi « Après le dernier Spider-Man et la dernière saison d’Euphoria, il y a eu un changement viscéral. Avant, je pouvais m’en sortir en allant dans des endroits et en entrant et sortant. Mais à Boston, je finissais par rentrer directement chez moi, parce que c’était vraiment trop stimulant.” Et d’ajouter “Il s’agit de préserver la paix et de laisser les choses être les siennes, mais aussi de ne pas avoir peur d’exister. Il ne faut pas se cacher. Ce n’est pas drôle non plus. Je suis plus que jamais en train de naviguer là-dedans ».

Vogue Chine

 

C’est sans doute, le September Issue de cette année, tout à la fois le plus spectaculaire, le plus athlétique et le plus poétique : Vogue China met en vedette le mannequin chinois He Cong

Le numéro qui en ressort est une ode aux Jeux Olympiques asiatiques de Hangzhou en Chine avec une He Cong magistralement mise en beauté par la photographe de mode Leslie Zhang et habillée par Vivienne Sun

 

© Leslie Zhang pour Vogue China

 

Il en résulte un dialogue entre le sport et la mode, chacune des disciplines se nourrissant l’une  l’autre. 

Devant cette initiative, He Cong a déclaré Cong a déclaré : « L’intégration par Vogue du thème du sport ne signifie pas seulement l’intérêt et l’admiration du monde de la mode pour le sport, mais vise également à transmettre notre affection non seulement pour la mode, mais aussi pour le mode de vie positif et énergique incarné par le sport. Je suis convaincue que le sport peut non seulement préserver notre physique, nous rendre plus sains et plus forts, mais aussi atténuer le stress et enrichir notre vie ».

Vogue France 

 

Vogue France met en lumière la superstar de la pop d’origine albanaise du Kosovo, Dua Lipa (alias Barbie Sirène dans le dernier blockbuster de la réalisatrice Greta Gerwig).  

 

L’édition française nous invite au travers de la plume prometteuse de Arthur Dreyfus à un numéro d’équilibriste donnant à voir une artiste aux 88 millions d’admirateurs, tantôt fougueuse bête de scène, tantôt introspective.  

 

Pour capturer Dua et ses dualités, le magazine a convoqué de nouveau le photographe Mert Alas pour une escapade futuriste et énigmatique dans un Londres nocturne des plus fantasmagoriques. 

 

© Mert Alas pour Vogue France

Il en résulte une artiste sublimée par la lumière, où l’ardeur jouxte la fragilité et l’intrépide audace la vulnérabilité.

 

Dans la lettre d’information hebdomadaire du magazine Service95, la chanteuse partage également ses meilleurs bons plans et couvre un large éventail de sujets liés à la mode, la beauté et la société. 

 

Harper’s Bazaar

 

L’édition française comme américaine a choisi un numéro choral (donnant la possibilité pour le lecteur de choisir la couverture avec son idole préférée) pour célébrer “les icônes” sous toutes leurs coutures. 

 

© Mario Sorrentino pour Harper’s Bazaar

 

A la une, il est ainsi possible d’opter pour Kendall Jenner, la plus discrète du clan Kardashian-Jenner, l’une des familles de télé-réalité les plus suivies au monde, immortalisée par le photographe Mario Sorrenti.  

 

© Deo Suveera et Pamela Dimitrov ainsi que Mario Sorrentino pour Harper’s Bazaar

 

Les autres couvertures du Harpers Bazaar de septembre mettent également en vedette la chanteuse derrière le hit “Say So” (2019) et coqueluche de la génération Z, Doja Cat mais aussi l’acteur Paul Mescal ou encore la mystérieuse et imprévisible légende du cinéma français aussi adulé dans l’Hexagone qu’outre-atlantique, Catherine Deneuve

 

GQ Magazine

Le magazine masculin GQ a choisi, quant à lui, de mettre en vedette le surdoué de la pop et nouvellement élu directeur artistique de la Maison Vuitton, Pharrell Williams

 

Ce génie touche à tout n’est pas seulement un musicien-producteur hors pair, c’est également une figure éminente de la mode et du streetwear, ne serait-ce qu’avec sa marque Billionaire Boys Club. Pour Louis Vuitton, il a ainsi conçu la plus grande collection homme de la Maison de luxe à ce jour. 

 

© Fanny Latour-Lambert pour GQ Magazine

 

Le créateur est ici immortalisé par la photographe Fanny Latour-Lambert sur un pont parisien (le pont Notre-Dame), un environnement que connaît bien Williams pour avoir choisi et privatisé le pont des Arts pour accueillir son dernier défilé Louis Vuitton homme. 

 

Au gré du numéro, il revient sur sa manière de voir le changement de paradigme qui s’opère entre design dans le luxe et pop culture. Il déclare ainsi “Je me regarde comme si j’étais le vrai client. Je conçois donc ce que je veux et ce que je veux faire.” Depuis sa Virginia Beach natale à nouveau pied à terre parisien, il donne à voir une conversation intime où gravitent son studio et son showroom. 

 

Il pose en tenue Louis Vuitton-Givenchy, chaussé en Loewe et arborant un chapeau Binata Millinery.

 

Vogue US et UK

 

Last but not least, Vogue nous offre un numéro exceptionnel, ressuscitant les supermodels des années 1990, à savoir Linda Evangelista, Cindy Crawford, Christy Turlington et Naomi  Campbell. Des femmes puissantes qui ont en commun d’avoir été les premières à toucher un salaire astronomique, à connaitre une notoriété internationale et avoir défilé pour les plus grandes maisons de couture. Le premier à leur avoir donné un tel statut ? Gianni Versace. 

 

Sublimées par la photo de Rafael Pavarotti et le stylisme de Edward Enninful, ces mannequins superwoman prennent la pose avec la fine fleur de la création italo-américaine : Evangelista en Michael Kors, Crawford en Bottega Veneta, Turlington en Versace et Campbell en Prada. 

 

© Rafael Pavarotti pour Vogue

Et pour ne pas faire de jaloux, une fois n’est pas coutume, les éditions américaines et britanniques de Vogue sont identiques. 

 

Ici, l’ancienne directrice de création du magazine, Sally Singer, décrypte le “it factor” de ces femmes puissantes, à savoir: « des traits extraordinairement photogéniques, une confiance en soi innée, un esprit vif, un style intuitif [et] une curiosité intense ». 

 

© Peter Lindberg pour Vogue, Janvier 1990

 

Une réunion au sommet, 33 ans après la « Une du siècle » de Peter Lindberg (Janvier 1990) en vue du lancement de “The Supermodels”, documentaire en quatre parties réalisé par Roger Ross Williams et Larissa Bills, dont la sortie est prévue pour le 20 septembre prochain sur Première Apple TV.

Seule Tatjana Patitz, disparue à l’âge de 56 ans en début d’année, manque à l’appel pour pour que la famille des Supermodels de la Une des nineties soit au complet.

 

https://www.youtube.com/watch?v=TCSp9rHm9NA

« De la fin des années 80 au milieu des années 90, la haute couture est passée du statut de hobby de niche à celui de pilier du divertissement grand public« , a déclaré Vogue dans un communiqué de presse annonçant l’apparition des top-modèles en couverture.

 

Lire aussi > MODE : KIM KARDASHIAN DEVIENT LE VISAGE DE LA NOUVELLE CAMPAGNE MARC JACOBS

 

Photo à la Une : © Vogue

Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Tags

Luxus Magazine recommande

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant