Vous lisez en ce moment
Petite histoire du luxe: Ruinart et les artistes

 

 

Petite histoire du luxe: Ruinart et les artistes

Pour la plus ancienne maison de champagne, la relation avec les artistes est privilégiée, comme en témoigne la récente exposition à la foire d’art contemporain Art Basel.

 

Art Basel s’est achevée hier et témoignait encore de la relation privilégiée entre la maison de champagne Ruinart et l’Art. En effet, l’artiste Jeppe Hein y a imaginé une installation évolutive qui traduit l’essence de son immersion en Champagne.

 

Jeppe Hein a personnalisé un coffret Jeroboam Ruinart Rosé © Ruinart

 

Pour faire vivre l‘expérience sensorielle de la nature, Jeppe Hein utilise des fragments de matière qui composent ce terroir et font appel à nos sens et convoquent les quatre éléments: la terre/ le sol, l’eau / la pluie, l’air / le vent et le feu / le soleil, indispensables à l‘élaboration du champagne. “Right Here, Right Now » est une installation participative créée par l’artiste danois dans le cadre du programme Carte Blanche de Ruinart.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Art Basel (@artbasel)

 

Le directeur Art & culture de Ruinart, Fabien Vallérian, explique “L’idée est de participer à la vie artistique en dehors de tout événement commercial parce que nous sommes aussi un acteur culturel” .

En effet, dès 1896, Ruinart fait appel au spécialiste de l’Art nouveau, Alphonse Mucha, pour sa première publicité. Depuis, l’entreprise du groupe LVMH n’a cessé de sélectionner des artistes engagés pour réinterpréter son univers, accélérant les collaborations artistiques à partir de 2008, jusqu’à récemment faire appel à Claude Viallat pour habiller ses magnums.

 

Alphonse Mucha (1860-1939),  » Champagne Ruinart « , 1896, lithographie en couleurs © Drouot

 

Chaque année, des talents de renom sont invités en résidence à Reims, pour y découvrir les vignobles et les Crayères, et s’inspirer du travail de la vigne. Nous n’achetons jamais d’œuvres existantes, ce sont des créations » , poursuit Fabien Vallérian.

 

Ruinart confie chaque année depuis 2008, la réinterprétation artistique de son patrimoine à des artistes contemporains de renom. Leurs propositions artistiques font échos aux valeurs de la Maison et interpellent la société sur le changement climatique. Elles sont exposées notamment lors des salons et foires d’Art à travers le globe, comme à Art Basel ou à Frieze London.

 

En 2018, la maison de champagne a également créé son Prix à Paris Photo, avec le soutien de la Fondation Picto, pour distinguer un photographe émergent dont les œuvres, toujours réalisées lors d’une résidence à Reims, sont présentées pour la première fois à la foire. En 2029, la maison qui aura 300 ans, a déjà lancé un “compte à rebours” pour révéler chaque année à Reims, un projet artistique pérenne. 10 œuvres prendront place au cœur de son terroir, créant un dialogue entre art, nature et technologie.

Voir aussi

 

 

La maison a déjà missionné le plasticien Tomás Saraceno qui a réalisé l’oeuvre-performance “Movement” qui, au travers du vol d’une structure gonflable, illustre l’impact du dérèglement climatique sur le raisin.

 

 

Lire aussi > STELLA MCCARTNEY PRÉSENTE UNE INSTALLATION CHAMPIGNONESQUE AU 60E SALONE DEL MOBILE À MILAN

 

 

Photo à la Une : © Ruinart

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2022

LUXUS + MAG ALL RIGHTS RESERVED