Qui est Deepika Padukone, la superstar de Bollywood que tout le monde s’arrache?

Si vous ne la connaissez pas encore, l’heure est peut-être venue de vous intéresser à Deepika Padukone, l’actrice de Bollywood qui figure parmi les femmes les plus célèbres du sous-continent. De membre du jury du Festival de Cannes à égérie Cartier, comment a-t-elle mis le monde à ses pieds ?

 

Comédienne engagée, productrice, philanthrope et entrepreneuse d’origine indienne, Deepika Padukone a plus d’une corde à son arc. Cette jeune femme de 37 ans d’origine indienne est une star adulée dans son pays, qui demeure le premier producteur de films au monde, loin devant les États-Unis.

 

Il faut savoir que Bollywood – la contraction de Bombay et de Hollywood – fait initialement référence aux quelque 360 productions qui sortent chaque année des studios de Mumbai et qui comptent plus de 30 millions de spectateurs dans le monde… par jour.

 

De la télé au cinéma

 

Deepika Padukone est née au Danemark, d’un père sportif de haut niveau et d’une mère agente de voyage. Très tôt, elle se lance dans le mannequinat. C’est grâce à une publicité télévisée que sa carrière décolle en Inde et l’emmène proche de Bollywood, où elle ne tarde pas à se faire un nom.

 

Elle poursuit aussi sa carrière dans le mannequinat et travaille pour plusieurs grandes marques indiennes, avant de devenir égérie pour Maybelline.

 

 

Après un premier film concluant pour la jeune actrice, les propositions s’enchaînent et elle devient très vite une grande comédienne du cinéma Bollywoodien. Elle cumule à ce jour plus de 30 films.

 

En 2017, elle fait ses premiers pas à Hollywood aux côtés de Vin Diesel dans le film xXx : Reactivated, dont la bande-annonce a remporté un énorme succès avec plus de 100 millions de vues en une semaine sur Facebook et YouTube.

 

 

Malgré un début de carrière rapide et concluant, elle surmonte toutefois quelques échecs.

 

Après les États-Unis, elle décide en effet de créer sa société de production – Ka production- qui ne connaît pas un grand succès avec seulement deux films produits jusqu’ici : Chhappak, qui traite d’un sujet sociétal qui demeure un véritable fléau en Inde : les femme attaquées à l’acide. Puis 83, un long-métrage plus léger, sorti il y a 2 ans.

 

 

D’après le tabloïd indien Bollywood Hungama, la star aurait aussi perdu un rôle très convoité en 2021 après avoir demandé à ce que la production revoit son salaire à la hausse – afin de l’aligner sur celui de l’autre acteur principal, son mari Ranveer Singh.

 

L’écart de rémunération entre les sexes étant un problème profondément ancré dans de nombreuses industries, Deepika Padukone s’était d’ailleurs exprimée en 2019 sur le fait de refuser un rôle qui ne la payait pas autant que ses homologues masculins. «Je ne pense pas que je serais capable de vivre avec l’idée que, malgré le même type de contribution créative de ma co-star masculine, je sois sous-payée», avait-t-elle déclaré à The Indian Express.

 

Une icône avec un grand I et un grand cœur

 

Sur le sous-continent, Deepika Padukone est perçue comme une icône, voire une sainte. En 2015, elle fonde une association baptisée Live Love Laugh Foundation pour sensibiliser les Indiens aux maladies mentales. Elle a également écrit des chroniques d’opinion et a collaboré avec des magazines de santé et de conditionnement physique pour femmes. Elle soutient aussi divers organismes de bienfaisance, en participant à des collectes de fonds.

 

Elle s’engage dans le débat politique en Inde pour défendre la laïcité et intervient en janvier 2020, aux côtés de l’un des représentants les plus connus du Parti communiste de l’Inde Kanhaiya Kumar et de la présidente de l’Union des étudiants de la JNY Aishe Ghosh, sur le campus d’une université progressiste, qui avait été attaquée par des casseurs.

 

L’actrice super star, considérée comme l’une des femmes les plus célèbres d’Asie, et parmi les mieux payées de Bollywood a marqué les esprits lors de ce combat. Sur les réseaux sociaux, ses fans comme ses détracteurs, n’ont pas manqué de réagir. Certains appellent au boycott de son dernier film ou tiennent des propos plus que virulent, quand d’autres la félicitent.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 82°E (@82e.official)

 

En plus de sa casquette d’actrice, de productrice et de militante, Deepika Padukone s’avère être une véritable femme d’affaires. L’année dernière, elle a lancé sa propre marque de soins personnels appelée 82°E.

 

Une femme accomplie

 

Au fil des années, elle a su se faire un nom à travers le monde, au-delà du grand écran. Suivie par 74 millions de followers sur Instagram, elle appartient désormais au cercle ultra-fermé des 100 plus grands influenceurs de la planète. Elle se place juste devant Emma Watson et a quelques places derrière David Beckham. Le magazine Forbes l’a d’ailleurs classé parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde.

 

 

Depuis peu, Cartier, le joaillier des rois, lui a demandé de devenir l’une de ses ambassadrices, en prêtant ses traits aux nouvelles lignes de haute joaillerie.

 

De la publicité au cinéma et de mannequin à égérie, Deepika Padukone est une femme accomplie, qui pèse désormais plus de 40 millions de dollars.

 

Lire aussi >LE SARI, UN VÊTEMENT ANCESTRAL INDIEN EN QUÊTE DE RÉINVENTION

Photo à la Une : © Presse

Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus Magazin décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Tags

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant