Cinq fèves d’exception de galettes des rois 2024

Avec leurs saveurs tant classiques qu’on ne peut plus originales, les douceurs de l’Épiphanie 2024 promettent des instants de dégustation et de partage à ne pas manquer. Mais ce que l’on apprécie tout particulièrement avec cette tradition, c’est cette fameuse fève cachée qui instaure un certain suspens à chaque bouchée. Sélection de cinq galettes des rois qui dévoilent des fèves aussi esthétiques que d’une grande valeur.

 

Pas de galette sans fève. Cette alliance parfaitement logique aujourd’hui ne date pourtant pas d’hier. La tradition prend ses racines au temps des Romains, qui célébraient le dieu Saturne lors de grandes festivités pendant le solstice d’hiver. Patriciens et esclaves festoyaient donc ensemble autour d’un grand repas et d’un gâteau, dont la fève permettait à l’élu de devenir roi pendant une journée et de donner des gages. 

Sous l’influence de l’Église au XIVème siècle, la galette a commencé à se déguster lors de l’Épiphanie, la fête religieuse liée à la visite des trois rois mages à l’enfant Jésus qui se déroule début janvier. Depuis, la fève est presque aussi importante que le dessert en lui-même, notamment aux yeux des enfants qui cherchent à se coiffer de la couronne à la fin du repas.

 

La galette des rois du Ritz Paris Le Comptoir

 

Galette du Ritz Paris Le Comptoir ©Bernard Winkelmann

 

Cette année, le chef pâtissier François Perret mise sur la tradition pour la galette des rois du Ritz Paris. La douceur mêle les saveurs et les textures classiques de ce dessert, entre feuilletage au beurre et frangipane à l’amande. Les fèves de ces galettes représentent les cinq pâtisseries signature du chef, comme l’iconique madeleine, le marbré, le Ritz au lait et le donut. La fameuse couronne est quant à elle parée de dessins de madeleine. A noter que la création est aussi disponible en format individuel. 

 

La galette des rois de l’Hôtel de Crillon

 

Galette de l’Hôtel de Crillon ©Hôtel de Crillon

 

L’Hôtel de Crillon, dont le département pâtisserie est géré par le chef Matthieu Carlin, dévoile une galette des rois gourmande avec une pointe d’acidité. La frangipane aux noisettes est ainsi agrémentée de zestes de citron. Pour couronner le tout, un coulis praliné vient se déverser sur chaque part. Côté fève, elle fait référence au papillon emblématique de la Butterfly Pâtisserie de l’établissement hôtelier. 

 

La galette des rois de Pierre Hermé

 

Galette de Pierre Hermé ©Pierre Hermé

 

L’Épiphanie 2024 se déroule sous le signe de la collaboration chez Pierre Hermé. La mythique pâtisserie s’est alliée à Gianpaolo Pagni, un artiste illustrateur d’origine italienne, pour imaginer un trio de fèves colorées ornées de jolis dessins graphiques. En termes de saveurs, plusieurs galettes sont présentées. Classique à l’amande ; mariage rose, framboise et litchi ; pistache et fleur d’oranger ; brioche feuilletée gianduja… Autant de saveurs qui conviendront à tous les goûts.

 

La galette des rois de Dalloyau x Paul & Joe

 

Galette de Dalloyau x Paul & Joe ©Dalloyau x Paul & Joe

 

Fruit d’une collaboration avec la marque de mode Paul & Joe, la galette 2024 de Dalloyau se compose d’une crème d’amandes aux accents de miel parfumé à la vanille et à la fleur d’oranger. Si toutes les douceurs renferment une fève, cinq d’entre elles sont de couleur dorée et permettront à leur propriétaire de remporter une sélection de produits et d’accessoires Paul & Joe, entre lunettes de soleil, t-shirt ou encore rouge à lèvre, d’une valeur de 450 euros. 

 

La galette des rois Hugo & Victor x Bäumer

 

Galette de Hugo & Victor x Bäumer ©Hugo & Victor x Bäumer

 

Avec sa forme de diamant et ses accents vanillés mêlés à la fève de tonka, la galette des rois 2024 de la pâtisserie Hugo & Victor cache un objet bien précieux. A travers sa collaboration avec le joaillier Bäumer, une fève gagnante permettra de remporter un pendentif en or rose et diamants de la maison précédemment citée. L’heureux chanceux pourra récupérer son cadeau dans la boutique de la marque en présence du chef Hugues Pouget pour un moment d’échange exclusif. Quatre modèles de fèves façon bijou à pendentif doré sont à trouver dans la galette finement ciselée : cœur avec électrocardiogramme, couple d’oiseaux, fleur de tiaré à l’esprit tahitien ou symbole infini aux accents runiques.

 

Lire aussi > CONCERT DU NOUVEL AN DE VIENNE : ANTON BRUCKNER TOUT EN LÉGÈRETÉ

Photo à la Une : Galette du Ritz Paris Le Comptoir ©Bernard Winkelmann

Mode, hôtellerie, gastronomie, joaillerie, beauté, design… Pauline Duvieu est une journaliste spécialisée dans le luxe et l'art de vivre. Passionnée par les sphères du milieu haut de gamme qui suscitent l’émotion, elle aime décrire les créations des maisons et raconter les histoires des talents qu’elle rencontre.

Tags

Luxus Magazine recommande

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant