Vous lisez en ce moment
Petite histoire du luxe : Comment le design des garde-temps Chopard a-t-il évolué à travers les époques ?

 

 

Petite histoire du luxe : Comment le design des garde-temps Chopard a-t-il évolué à travers les époques ?

Montre Chopard

Au fil des années, l’entreprise horlogère de luxe Chopard a réussi à s’imposer en devenant l’une des plus grandes maisons horlogères et joaillières du monde. À travers ses 162 ans d’histoire, elle a sans cesse eut goût à revisiter, innover et notamment repenser le design de ses garde-temps. Comment Chopard est-elle parvenue à cette ascension fulgurante ?

 

1860 : La naissance de Chopard

 

C’est dans la petite commune suisse Sonvilier, du canton de Berne, que nait Chopard, en 1860. Fondée par Louis-Ulysse Chopard alors qu’il n’avait que 24 ans, la maison Chopard n’était qu’une toute petite manufacture horlogère, bien que déjà renommée pour sa haute précision suisse en matière d’horlogerie. Etaient produits des chronomètres ainsi que des montres de poche, dont Chopard en faisait ses spécialités. La petite manufacture se donne alors pour objectif de créer des produits à la fois de qualité et pratiques au quotidien.

 

Louis-Ulysse-Chopard (1836-1915), der Gründer von Chopard
Louis-Ulysse Chopard.

 

En quelques années, la manufacture fait face à une très forte demande et donc, à un succès grandissant, grâce à la beauté mais surtout la qualité des montres de poche Chopard. La renommée de Chopard dépasse même les frontières suisses, dont les garde-temps viennent jusqu’à séduire Tsar Nicolas II.

 

Chopard - Histoire des montres de la marque Chopard
L’une des première montres de poche Chopard.

 

En 1915, Louis-Ulysse cède la place à son fils Paul Louis Chopard, qui déménagera en 1937 l’entreprise familiale à Genève, carrefour international de l’horlogerie. Paul André Chopard succèdera en 1943 à son père qui revendra l’entreprise à Karl Scheufele III, un horloger, mais également joaillier, en 1963.

 

C’est à ce moment-là que Chopard prend une toute autre tournure. Ce dernier contribuera à la modernisation de la maison et ajoutera le segment joaillier à la production horlogère de Chopard, aujourd’hui partie intégrante de l’identité de la maison.

 

Les années 1970 et 1980, années de l’innovation et du changement pour Chopard

 

Les années 1970 vont marquer un tournant dans l’histoire de la maison Chopard. En 1974, Chopard se renouvelle et débute sa production de montres-bijoux et montres destinées aux femmes. Et c’est alors que deux ans plus tard est dévoilée la collection Happy Diamonds, composée d’un garde-temps unique.

 

HAPPY DIAMONDS ICONS JOAILLERIE 30 MM, QUARTZ, ETHICAL WHITE GOLD, DIAMONDS 204180-1201 - Chopard Swiss Luxury Watches and Jewelry Manufacturer
L’un des modèles de la collection Happy Diamonds.

 

La singularité de cette montre se trouve dans l’innovation avant-gardiste que Chopard a voulu lui apposer : elle présente des diamants flottants entre les deux glaces saphir du cadran et de l’extérieur de la montre. Une réelle révolution dans le design des montres de l’époque. Cette collection aurait été à l’époque conçue pour être portée lors de galas, de bals et de tapis rouges.

 

En 1985, les enfants de Karl Scheufele III, Karl-Friedrich Scheufele et Caroline Scheufele, reprennent la main de Chopard et deviennent les deux nouveaux présidents de la maison. Et beaucoup de révolutions horlogères vont être possibles grâce à ce nouveau duo, et concernent notamment le design des garde-temps Chopard.

 

Chopard – le fruit d'une succession futée | UBS Suisse
Caroline Scheufele et Karl-Friedrich Scheufele. © Alexandra Pauli

 

Comment le design et les mécanismes Chopard ont-ils évolués ?

 

Depuis leur création, les boîtiers des montres Chopard n’ont cessé d’évoluer pour correspondre au mieux aux goûts de la clientèle. Et au fur et à mesure des époques, de nombreux modèles emblématiques de la société ont continué d’être repensés et affinés.

 

C’est notamment le cas de la collections de montres dont on a évoqué le nom auparavant : Happy Diamonds. Si ces montres ont été créées à l’époque pour n’être portées qu’à des galas ou bals, Caroline Scheufele a décidé d’innover dans le design de ces montres et de le remodeler pour le porter au quotidien. C’est donc la naissance de Happy Sport.

 

HAPPY SPORT 36 MM, AUTOMATIQUE, OR ROSE ÉTHIQUE, ACIER INOXYDABLE, DIAMANTS 278559-6008 - Chopard Swiss Luxury Watches and Jewelry Manufacturer
Montre de la collection Happy Sport.

 

Présentant toujours les mêmes diamants mobiles, elle a cependant retiré le bracelet et la lunette en or de la montre originale afin de le remplacer avec de l’acier inoxydables. Pourquoi ? Car « la force de la Happy Sport est que vous pouvez la porter toute la journée, avec n’importe quelle tenue, et c’est précisément pour cela que je l’ai conçue » déclare Caroline Scheufele. C’est donc dans le souci de vouloir créer une montre adaptée au quotidien des femmes et qui ne soit pas contraignante à porter que la Happy Sport a été créée.

Voir aussi

 

Au niveau de la précision des mécanismes utilisés, elle a également connu quelques modifications et améliorations au cours du temps afin d’être la plus exacte possible. En 1996, Chopard obtient le prestigieux Poinçon de Genève, une certification d’excellence et l’emblème de la haute-horlogerie genevoise, sur l’un de ses calibres : L.U.C. 96. Il a ensuite été repensé encore et encore par les horlogers de Chopard, qui ont en tout créé 17 variations de ce calibre.

 

Montre Luc Chopard
La montre L.U.C 96. © Chopard

 

Entre 2000 et 2019, plusieurs autres calibres ont vu le jour comme le L.U.C 1.98, le L.U.C 10 CF en 2007, très utile pour les sportifs grâce à son chronographe automatique ou encore le L.U.C 96.24-L en 2019, qui introduit pour la première fois un tourbillon volant. Un tourbillon minimise les effets de la gravité sur une montre, qui fut un problème important pour les montres antérieures.

 

L’arrivée de Karl-Freidrich et de Caroline Scheufele à la direction de Chopard a donc permis à la maison de se repenser dans son entièreté et de voir naître une panoplie de nouveaux accessoires de luxe, tels que des boutons de manchettes, sacs, parfums et évidemment, une ligne de haute-joaillerie.

 

Malgré toutes ces importantes évolutions que la maison Chopard a connu depuis sa création, la vision est restée la même que celle que le fondateur de Chopard a voulu suivre : des garde-temps d’une haute précision, fiables et munis d’un design extérieur attrayant qui puisse permettre à ces derniers d’être portés au quotidien.

 

 

Lire aussi > PETITE HISTOIRE DU LUXE : L’ŒUF FABERGÉ

 

 

Photo à la Une : © Chopard

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2022

LUXUS + MAG ALL RIGHTS RESERVED