Vous lisez en ce moment
David Card, Joshua Angrist et Guido Imbens remportent le Prix Nobel d’économie

David Card, Joshua Angrist et Guido Imbens remportent le Prix Nobel d’économie

Les économistes David Card, Joshua Angrist et Guido Imbens ont remporté lundi le Prix Nobel d’économie 2021 pour les ‘’expériences naturelles’’ pionnières visant à montrer les impacts économiques réels de certaines décisions politiques et sociétales. Cette attribution symbolise la victoire de l’expérimentation sur la théorie.

 

David Card, Joshua Angrist et Guido Imbens sont trois économistes spécialisés dans ce que l’on appelle l’économie expérimentale, qui se caractérise par des expériences réalisées de manière naturelle, voire même presque involontairement. Elles différent en ce sens des expériences réalisées en laboratoire, dans des environnement contrôlés, et soumises à un protocole strict. L’économie expérimentale tire ainsi parti des événements politiques ou économiques qui touchent une partie aléatoire de la population. Une approche qui s’est étendue à d’autres sciences sociales.

 

 

La victoire de ces trois lauréats marque une nouvelle fois la prédominance des institutions américaines dans les Prix Nobel d’économie. David Card est certes né au Canada, mais il travaille actuellement à l’Université de Berkeley en Californie. Joshua Angrist a une double nationalité américaine et israélienne, et travaille au Massachusetts Institute of Technology, tandis que Guido Imbens est américano-néerlandais. Il officie quant à lui à l’Université de Stanford.

 

Le Prix Nobel d’économie 2021 récompense ainsi les travaux des trois économistes dans ce domaine, travaux qui, selon Peter Fredriksson, président du comité du prix des sciences économiques, « ont considérablement amélioré notre capacité à répondre à des questions causales clés, ce qui a été bénéfique pour la société ».

 

 

Voir aussi

Les expériences réalisées par les lauréats ne sont pas récentes, mais leurs résultats ont encore des conséquences aujourd’hui. David Card a ainsi étudié l’impact d’une augmentation du salaire minimum sur le secteur de la restauration rapide dans l’état de New Jersey au début des 1990, étude qui avait déjà, à cette époque, bouleversée la sagesse conventionnelle en économie selon laquelle de telles augmentations devraient toujours entraîner des pertes d’emplois. Cette expérience a été utilisée comme preuve empirique pour faire pression en faveur d’une législation pour un salaire minimum de 15 dollars aux Etats-Unis.

 

De leur côté, Joshua Angrist et Guido Imbens ont été récompensés pour leurs contributions méthodologiques à l’analyse des relations de causes à effet dans le domaine de l’économie expérimentale.

 

La remise du Prix Nobel à ces trois lauréats n’est pas seulement une récompense pour leurs années de travail et de recherches. Il faut au contraire la prendre dans un contexte plus large car en récompensant ces trois économistes, le comité pour la remise des Prix Nobel fait passer un message. Désormais, l’économie expérimentale est considérée au même titre que la théorie, voir même plus, car elle permet de mettre à bas certaines idées reçues fumantes et tenaces, comme ce fût le cas avec les recherches de David Card, qui a montré que l’idée que le salaire minimum était néfaste à l’emploi était fausse.

 

Lire aussi > [LUXUS+ MAGAZINE] UN TOUR DE YACHT AU COSTA RICA

 

Photo à la Une : © The Nobel Prize – Twitter

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut