Équinoxes : quand Recycle Group rencontre la Maison Camille Fournet

Pour la huitième édition du programme équinoxes, la Maison Camille Fournet a fait appel au groupe d’artistes russes Recycle Group pour imaginer un nouvel espace créatif dans sa boutique du 5 rue Cambon. Quand l’art et la maroquinerie se rencontrent, cela donne un mélange surprenant et fascinant.

 

Huit éditions, huit artistes et huit équinoxes. Tous les six mois, la Maison Camille Fournet invite un artiste ou groupe d’artistes à « regarder leur monde ».

 

Cette année, c’est le collectif d’artistes tout droit venu du Nord, Recycle Group, qui pose ses valises ou plutôt sa création entre les murs de la jolie boutique Camille Fournet du 5, rue Cambon, pour repenser les espaces. Entourée des sacs, des montres et du mobilier en bois, l’œuvre est collée au miroir, qui occupe lui-même une place centrale sur un mur blanc, comme si elle ne faisait qu’une avec le décor.

 

Entre web et mythologie

 

L’équinoxe, c’est un équilibre parfait entre le jour et la nuit. Et le duo masculin Recycle Group l’illustre bien avec cette création pixélisée et quadrillée. Ils s’emparent de l’espace web en réel et questionnent ainsi notre perception de la réalité et du monde qui nous entoure.

 

Pour ce projet parisien, Recycle Group s’est inspiré du mythe grec Phaéton, un personnage qui perd le contrôle du chariot avant d’être exilé du ciel. Ici, la métaphore montre une personne qui, après avoir perdu sa personnalité virtuelle, se décompose en petits carrés (ou pixels) après avoir été exilée du web. Une référence moderne à la mythologie.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille Fournet (@camillefournet)

 

Durant la présentation de l’œuvre, les deux artistes, Andrey Blokhin et Georgy Kuznetsov, ont expliqué que le monde grec fait partie de leur culture depuis leur enfance.

 

Ils ont aussi décrit comment, via cette structure, le travail de la matière fait écho à la Maison Camille Fournet. Ici, ce n’est pas du cuir mais du plastique recyclé issu de grillage de jardin qui a été utilisé pour créer cette œuvre. Tout comme elle, les sacs Camille Fournet, sont un véritable travail architectural propre à la Maison, qui aime jouer sur les formes, avec leurs pliures, mais aussi les matières et   couleurs.

 

Selon les artistes de Recycle Group, le processus créatif se déclenche dans des moments « où vous êtes en symbiose avec votre environnement et pendant lesquels votre mémoire vive n’est pas chargée par des processus externes. Une idée est une matière subtile qui peut naître dans un avion, ou ne pas naître durant longtemps« .

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille Fournet (@camillefournet)

 

Une rencontre qui dure

 

Recycle Group et Camille Fournet, c’est une histoire qui dure. La première rencontre se fait en 2012, quelques années après la création du duo (2006). Les deux artistes rencontrent les créateurs de la marque, Françoise et Jean-Luc Déchery et échangent sur une passion commune : la création. Très vite, ils tissent un lien et continuent de discuter, notamment sur le thème des mythes de l’Antiquité, ce qui les amènera à présenter la huitième édition d’Équinoxes.

 

À la fin de la présentation de l’œuvre, la parole est laissée au public. Entre poésie, saut dans le temps et référence à l’art contemporain et la Biennale de Venise, cette création blanche et quadrillée a fait son effet, sans aucun doute !

 

Lire aussi >CAMILLE FOURNET PRÉSENTE LA 7E ÉDITION D’EQUINOXES

Photo à la Une : ©Camille Fournet

Apolline Prulhiere est une jeune journaliste en herbe. Elle se passionne notamment pour la mode et la culture, et s'est récemment découvert un intérêt certain pour l'automobile. Sa plume enjouée se caractérise d'une grande richesse lexique, d'un ton direct et spontané. Son glossaire précis élimine l'incertitude.

Tags

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant