Harold Parisot reçoit Tony Parker au Westin Vendôme, à Paris, le 2 février 2024

Tony Parker, le célèbre basketteur franco-américain, sera sous le feu des projecteurs lors d’un déjeuner organisé par le Chinese Business Club dans le très sélect hôtel Westin Vendôme, à Paris, le 2 février prochain.

 

Après Anthony Bourbon (Feed) et Nicolas Dufourcq (Bpifrance), c’est au tour de l’ex-basketteur professionnel franco-américain Tony Parker, d’être invité d’honneur du Chinese Business Club le vendredi 2 février, lors d’un déjeuner à Paris, au Westin Vendôme. Ce réseau d’affaires est à 90% franco-français… malgré son nom.

 

Une reconversion réussie dans le business

 

« Tony Parker est une légende du sport français. Sa reconversion réussie dans le business est un exemple pour les jeunes générations et les entrepreneurs. Il cartonne dans la saison 4 de l’émission de M6 « Qui veut être mon associé ? » (inspirée du « Shark Tank » américain, ndlr),  – qu’il vient de rejoindre – et où il tire les téléspectateurs vers le haut. Inviter un sportif de haut niveau à la veille des JO est un bon timing pour nous », explique Harold Parisot, le Président de ce très prestigieux club « premium ».

 

Le président de l’ASVEL, club de basket professionnel de Lyon-Villeurbanne, constitue effectivement une icône du sport en France et au-delà des frontières. Actif soutien à la candidature de la ville-lumière face à Los-Angeles, ll fut en 2018 annoncé comme le premier ambassadeur de Paris 2024 en tant qu’ambassadeur éducation afin « de promouvoir les valeurs du sport et des jeux olympiques auprès des jeunes. » Il représente aussi un symbole de réussite dans le domaine des affaires.

 

Mais qui est-il vraiment ? Quels sont les ressorts de son ambition ? Quels sont ses secrets pour entreprendre ? Quels sont ses doutes et ses difficultés ?

 

Toutes ces questions pourront être soulevées au cours de ce déjeuner de l’entre-soi des gens qui « comptent » en France. Jacques Séguéla, Christian Courtin-Clarins, Laurent Dassault, Thierry Orsini, Sébastien Guyot, Eric Revel, Ulysse Gosset et bien d’autres personnalités seront présentes à cet événement. Avec quelques surprises de dernière minute.

 

Tony Parker, surnommé TP, 41 ans, aurait bâti une fortune estimée à 200 millions d’euros depuis ses débuts dans le basketball.

 

A la retraite, et suite à un grave accident de voiture en 2019, l’ancienne star des San Antonio Spurs a choisi de se reconvertir dans l’entrepreneuriat. Ami des médias, l’ex-mari d’Eva Longoria fait partie du jury de l’émission Qui veut être mon associé ? sur M6, aux côtés de sept investisseurs, dont Marc Simoncini (Meetic), Eric Larchevêque (Ledger), Jean-Pierre Nadir (Fairmoove).

 

Via une holding baptisée Infinity Nine (un clin d’œil au numéro 9 sur son maillot jaune), TP aime diversifier ses investissements auprès de start-up prometteuses. Par ailleurs, il est actionnaire dans le vin (Château La Mascaronne, Château Noël Saint Laurent), le champagne (Maison Jeeper) avec l’objectif d’exporter ses productions aux Etats-Unis. Sa société Smart Good Things, cotée sur Euronext, reverse une partie de son chiffre d’affaires à des causes sociales.

 

Son projet le plus ambitieux … et périlleux ? Créer un complexe hôtelier de 500 lits (et 200 lits d’appoint) à Villard-de-Lans (Isère). Coût de l’investissement : 96 millions d’euros. La municipalité de cette jolie station de montagne du Vercors est enthousiaste, car il y a à la clé des créations d’emplois. Mais certains habitants dénoncent un projet pharaonique, source de problèmes écologiques et de pénurie de logements à prix raisonnables pour les locaux.

 

Un déjeuner au Chinese Business, dans un grand hôtel à Paris Club DR © Chinese Business Club

 

A propos du Chinese Business Club

 

Créé en 2012 par Harold Parisot (sans lien de parenté avec Laurence Parisot), le Chinese Business Club avait pour but de favoriser les échanges entre les hommes d’affaires français et chinois. Mais le covid est passé par là … Le networking est aujourd’hui avant tout franco-français. Ce cercle d’influence compte 130 membres (sociétés du CAC 40, ETI, PME et start-up) représentant tous les secteurs d’activité. En toute transparence, la liste des membres est sur le site du Chinese Business Club.

 

Le Chinese Business Club organise une quinzaine d’évènements par an dont un déjeuner chaque mois avec une personnalité ainsi que quelques cocktails en petit comité. Il n’y a pas de plan de table : chacun s’assoit à la table qu’il privilégie. Aux déjeuners, sont présents d’anciens ministres, des sénateurs, des députés, des grandes fortunes, des business angels, des stars du show biz, des chefs cuisiniers… Les invités d’honneur et personnalités sont en photos sur le site. De Nicolas Sarkozy à Juliette Binoche en passant par Didier Raoult à la tribune. C’est un club éclectique mais efficace, semble-t-il, puisque « les membres sont 90% à renouveler leur adhésion tous les ans. », dixit Harold Parisot. La cotisation démarre à 9 500 € HT, avec des options intermédiaires jusqu’à 75 000 € HT pour les membres « gold » qui sont alors placés à la table d’honneur… et autres privilèges.

 

Lire aussi > JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES 2024 : LA TORCHE OLYMPIQUE OU LA STAR DES JEUX

 

Photo à la Une : Portraits côte à côte : à gauche Harold Parisot, à droite Tony Parker. Harold Parisot, le président fondateur du Chinese Business Club et Tony Parker, le célèbre basketteur et homme d’affaires. © Chinese Business Club et Jerome Domine/ABACAPRESS.COM

Corine Moriou a été Grand Reporter pour le groupe L’Express pendant 15 ans. Aujourd’hui, elle exerce son métier en tant que journaliste indépendante. Ses domaines de prédilection sont les sujets de société, la culture, les voyages, le bien-être. Jamais blasée, toujours prête !

Tags

Luxus Magazine recommande

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant