Horlogerie : les nouveautés présentées à la LVMH Watch Week

Aujourd’hui signe le dernier jour de la nouvelle édition LVMH Watch Week. Depuis deux jours, les Maisons horlogères du leader mondial du luxe présentent leurs dernières nouveautés.

Précédant le célèbre Salon Watches & Wonders, LVMH Watch Week, devenu une véritable référence pour les professionnels de l’horlogerie, se déroule du 10 au 12 janvier à Singapour. L’événement permet aux quatre marques horlogères emblématiques de présenter aux médias, détaillants du monde et au grand public, les nouveautés souvent révolutionnaires qui font leur renommée. 

 

Bvlgari, « le temps est un bijou »

 

La Maison horlogère italienne, fière de son héritage, continue sans cesse de se renouveler. Les derniers modèles présentés s’inspirent de l’âge d’or, tout en restant dans l’air du temps. Colorés, géométriques, scintillants et intensément italiens, ces collections novatrices sont intemporelles. 

 

Les modèles Diva’s Dream sont colorés, féminins, originaux et audacieux. Un arc en ciel de gemmes s’épanouit dans le design de ces gardes temps. Entre diamants, topazes, améthystes et rubis, déclinés dans moult couleurs, il y en a pour tous les goûts. La forme du cadran rappelle la feuille de ginkgo, symbole de l’union.

 

Deux nouveaux modèles Diva’s Dream Mosaica ont ainsi été présentés. Sur le cadran entièrement serti, on peut apercevoir un motif éventail. Parés de saphirs d’or et de diamants dans les tons roses, violets et bleus et argentés, ces nouveaux modèles sont la signature de Bvlgari. Le modèle en or rose possède un bracelet couleur pourpre en cuir d’alligator. Celui aux saphirs bleus est accompagné d’un bracelet spectaculaire fait de maillons en forme d’éventail, emplis de diamants. 

 

 

Allegra est une montre solaire, acidulée, aux formes pétillantes. Sortie en 2022, elle a une allure de fleur avec un fin bracelet en cuir. Elle est parée de gemmes roses, oranges, verts et jaunes, qui rappellent l’été et les rayons du soleil. 

 

 

Le modèle Serpenti de la Maison italienne est le plus iconique. Depuis les débuts de sa création, ce garde-temps, aussi élégant qu’original, n’a cessé de muer et évoluer. Le bracelet Turbogas enveloppant résulte d’une technique complexe d’enroulage de fils de plusieurs mètres, en or et en acier. Une synergie s’opère entre ce dernier et le boîtier de la montre Serpenti. L’année dernière, Bvlgari a excellé dans l’innovation horlogère avec la conception du plus petit mouvement mécanique existant, le Piccolissimo. La nouveauté du modèle Serpenti Tubogas Infinity est la silhouette en forme de serpent qui se poursuit du boîtier jusque le long du bracelet. 

 

Zénith, « il est temps d’atteindre les étoiles »

La Maison horlogère suisse a présenté durant la LVMH Watch Week trois montres inédites de la série DEFY : la DEFY skyline Skeleton, la DEFY skyline 36 mm et la DEFY Extreme Glacier

 

La DEFY skyline Skeleton est la première à être équipée d’un indicateur 1/10ème de seconde. Son design sportif et moderne intègre le mouvement automatique ajouré au cadran ouvert, en forme d’étoile. Le garde-temps est doté d’un boîtier en acier inoxydable ainsi qu’une lunette à facette qui fait référence aux premiers modèles DEFY. Il sera proposé au prix de 11 000 dollars avec la possibilité de choisir entre un bracelet en acier ou en caoutchouc, bleu ou noir. 

 

 

L’emblématique DEFY a été actualisée, avec un boîtier en acier plus fin. Trois nouveaux coloris de cadrans sont disponibles : rose, bleu et vert. Le petit plus  ? Une lunette sertie de diamants peut être ajoutée pour les amateurs d’étincelles. 

 

Le dernier modèle, le DEFY Extreme Glacier, se définit par un look hivernal, où dominent le blanc et l’argenté. Des pierres précieuses s’y glissent également et chaque modèle n’est identique à l’autre. Vendu 26 100 dollars, la DEFY Extreme Glacier intègre le calibre El primero 21, qui lui confère une réserve de marche de 50 heures. 

 

Hublot, « l’art de la fusion »

 

Si nous devions qualifier la Maison horlogère Hublot, le mot adapté serait l’audace. La marque, qui  existe depuis 1980, est une fusion entre la tradition, l’innovation, l’artisanat, l’univers et le talent. Durant la dernière édition LVMH Watch Week, Hublot a présenté trois nouveaux modèles. 

 

Hublot Classic Fusion original, qui associe des matières précieuses au caoutchouc, fait son retour avec une nouvelle collection introduisant  de nouvelles idées, de nouveaux coloris et nouveaux formats. Déclinée en or jaune, titane ou céramique noire, elle est disponible en plusieurs formats de boitiers : 42 mm, 38 mm ou 33mm. Ce classique intemporel est produit en édition limitée à 500 exemplaires par modèle. 

 

 

Depuis 2019, Hublot soutient la protection des rhinocéros à travers l’organisation Sorai. 2023 est marquée par le lancementd’une troisième montre en édition limitée. La Hublot Big Bang Unico Sorai est logée dans un boîtier en céramique gris, qui rappelle la couleur des rhinocéros, avec un cadran ajouré, orné de couleurs vives. Elle est dotée du système One-click de bracelet interchangeable avec un choix d’options en tissu ou caoutchouc. 

 

 

Enfin, découvrez les deux nouvelles éditions de Big Bang Rainbow, parées d’une rivière de pierres précieuses, dans un parfait dégradé de couleurs qui rappellent l’arc-en-ciel. Les pierres sont des rubis, des améthystes, des topazes et des tsavorites ainsi que des saphirs roses, oranges, bleus et jaunes. 

 

Tag Heuer : repousser les limites de l’horlogerie

 

Tag Heuer a dévoilé une multitude de montres connectées ainsi que de nouveaux modèles comme la Monza, l’une des icônes de la marque. Elle est réinterprétée dans un écrin ultra moderne. Son boîtier en carbone de 42 mm renferme un cadran squelette avec des sous-cadrans en verre saphir translucide. Sa fonction Flyback permet de réinitialiser le chronophage sans arrêt pour indiquer la durée d’un événement, la vitesse ainsi que la fréquence cardiaque. Son prix ? 13 350 euros. 

 

 

En avril, durant le Watches & Wonders, Tag Heuer a dévoilé la première montre solaire de son histoire. Cette innovation nommée Solargraph prenait place au sein de la collection Aquaracer Professionnal 200 qui offre tous les avantages d’une montre de plongée avec une autonomie de 6 mois. Après le carbone, place au titane qui enveloppe cette pièce de 40 mm de largeur, au cadran translucide. Son prix s’élève à 2 950 euros. 

 

 

Pour le 60ème anniversaire du modèle Carrera chronophage, Tag Heuer dévoile une série limitée à 600 pièces qui réinterprète le modèle emblématique de 1963. Son boîtier de 39 mm renferme un cadran d’inspiration panda, qui rappelle les couleurs de l’animal. Elle possède 80 heures de réserve de marche. Le cadran est accompagné d’un bracelet en cuir de veau noir. Son prix est de 7 100 euros. 

 

 

Enfin, la marque a présenté de nombreux modèles de montres connectées et entend bien faire savoir à ses concurrents sa position de force sur le créneau.

 

Lire aussi>PETITE HISTOIRE DU LUXE : LA COLLECTION SERPENTI DE BVLGARI A 75 ANS

Photo à la Une : © Presse

Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus Magazin décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Tags

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant