Vous lisez en ce moment
[INTERVIEW] Eva Isaeva : la créatrice de mode aux racines tchétchènes

[INTERVIEW] Eva Isaeva : la créatrice de mode aux racines tchétchènes

Originaire de Tchétchénie, Eva Isaeva est déjà mère de quatre enfants à 25 ans. Elle a d’abord lancé un blog de cuisine avant de se tourner vers le marché du prêt-à-porter, encouragée par les commentaires positifs de sa communauté au sujet de ses tenues, toujours élégantes. En 2022, elle a ainsi décidé de créer sa propre marque de vêtements de luxe, Eva Elegancia. Elle a aujourd’hui 120 000 abonnés sur le compte Instagram de la marque, et plus de 148 000 pour son compte personnel.

Les challenges de l’entrepreneuriat en tant que mère et immigrée tchétchène

 

Luxus Plus : Qu’est-ce qui vous a poussé à lancer votre premier projet, un blog de cuisine ?

 

Eva Isaeva : En 2020, l’envie de briser la routine et la motivation insufflée par les conseils de ma sœur m’ont poussée à lancer un blog dédié à la cuisine. Avec le partage en stories de recettes, j’ai réussi à rassembler 140 000 abonnés en deux ans. Le blog Eva Cook est ensuite devenu Eva Isaeva, reflétant ma propre évolution et mes nouveaux centres d’intérêt. Actuellement, le blog n’est plus actif.

 

LP : Comment vos proches ont réagi lors du lancement d’Eva Elegancia ?

 

Eva Isaeva : Mes proches ont été très encourageants. Leur soutien a été essentiel pour le succès initial du projet, et je leur en suis reconnaissante. Depuis l’enfance, j’étais déterminée à tout accomplir par moi-même. Mes parents ont toujours eu confiance en moi, puisque dès que je me mettais à l’ouvrage, je m’investissais déjà pleinement dans ce que je faisais.

C’est d’ailleurs pour nous, ses enfants, que mon père a tenu à ce que nous déménagions en France afin que nous puissions faire de bonnes études. Lorsque nous voyagions, il veillait à ce que nous apprenions la langue de chacun des pays que nous visitions, si bien que j’en parle six.

Malgré tout, je reste toujours très attachée à mon pays d’origine, la Tchétchénie, dont la culture, l’histoire et la tradition me fascinent. Ce sont mes origines, une part importante de qui je suis. Donc j’essaye de maintenir le lien en restant informée de ce qu’il s’y passe et en restant en contact avec ma famille et mes proches qui y résident toujours.

 

LP : Quels conseils donneriez-vous aux mamans qui souhaitent également se lancer dans l’entrepreneuriat ?

 

Eva Isaeva : Je leur conseillerais de prioriser l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Établissez des limites claires, déléguez autant que possible, et ne sous-estimez pas le pouvoir du soutien familial et du réseau. Planifiez avec flexibilité, restez résiliente face aux défis et, surtout, suivez votre passion pour créer un équilibre harmonieux entre vos responsabilités parentales et votre entreprise.

 

Eva Elegancia : la naissance d’une marque de luxe

 

LP : Quelles sont vos sources d’inspirations pour Eva Elegancia ?

 

Eva Isaeva : Bien que j’aie beaucoup voyagé, mon inspiration ne découle pas directement de là. C’est plutôt ma mère qui a profondément ancré en moi le concept de l’élégance. Malgré le fait qu’elle se soit mariée jeune, elle était exceptionnellement belle. Ses manières, sa façon de parler, ses gestes gracieux et même sa manière de s’habiller m’ont toujours fascinée. C’est en grande partie son influence qui transparaît dans la création de mes pièces.

 

LP : Quelle est votre conception de la mode et du luxe ?

 

Eva Isaeva : La mode transcende le simple vêtement. Lorsqu’il s’agit de haute couture, les finitions sont impeccables et les matières nobles créent une expérience sensorielle sans pareil. C’est l’expression artistique de l’élégance, de la féminité et du raffinement à travers des créations uniques.

Le luxe, quant à lui, va au-delà de l’accessoire coûteux. Il représente une fusion harmonieuse entre la qualité exceptionnelle, l’artisanat méticuleux et l’exclusivité. Il y a un véritable témoignage et une émotion particulière à travers chaque pièce.

 

© Robe Asombroso Eva Elegancia

 

LP : Comment faites-vous pour allier féminité, sophistication et confort ?

 

Eva Isaeva : Dans mes créations, je me concentre sur trois éléments clés. Tout d’abord, le choix des matières joue un rôle essentiel. Opter pour des tissus délicats et fluides permet de garantir une certaine aisance tout en ajoutant une touche féminine.

Ensuite, la coupe et la silhouette sont soigneusement travaillées. Des lignes épurées, des détails bien pensés et des coupes flatteuses sont intégrés pour créer une esthétique raffinée.

Enfin, je porte une attention toute particulière aux détails, tels que les finitions impeccables, les embellissements subtils et les accessoires bien choisis.

Voir aussi

Dans la composition de mes tenues, l’équilibre entre ces éléments est crucial.

 

LP : Comment avez-vous réussi à développer la marque ? (quel rôle a eu votre communauté sur les réseaux sociaux ?)

 

Eva Isaeva : Au début, ma communauté tchétchène m’a grandement soutenue en achetant mes premières pièces. Le bouche-à-oreille a suivi. Sans cette communauté, je n’aurais pas pu progresser jusqu’ici. Ensuite, mon passage aux portes ouvertes d’une école de mode a été un moment décisif. La directrice, découvrant que j’étais designeuse, m’a proposé de défiler lors de leur événement prévu à 19h. À ce moment-là , je n’avais pas de collection suffisamment aboutie à présenter donc j’ai décliné l’offre. Mais j’ai ainsi réalisé que je pouvais aller plus loin. Grâce à cette opportunité, j’ai envisagé d’agrandir ma marque. Aujourd’hui, nos créations sont vendues dans le monde entier et nous assurons les livraisons à travers le monde.

 

Comment s’est déroulé votre premier défilé ?

 

Eva Isaeva : Mon premier défilé s’est tenu au Bristol Palace à Paris lors de la Fashion Week 2023. C’était un moment extraordinaire. Ressentir l’effervescence des coulisses, voir mes créations prendre vie sur le podium, c’était indescriptible. La comparaison flatteuse avec le style des années 40, époque réputée pour son chic et sa féminité, m’a particulièrement touchée.

Ce premier défilé a été bien plus qu’un simple événement. C’était le couronnement d’efforts, la concrétisation d’un rêve. La réception positive et l’engouement du public ont renforcé ma détermination à poursuivre dans cette voie. C’était une étape mémorable qui m’a laissée avec une grande gratitude et une énergie renouvelée.

Mon rêve ultime est de bâtir une marque iconique, à l’instar d’Hermès, Dior ou Chanel.

 

© Défilé Eva Elegancia au Bristol

 

Lire aussi > LES INFLUENCEUSES INCONTOURNABLES DANS LA MODE

Photo à la Une : © Eva Isaeva


COPYRIGHT 2022

LUXUS + MAG ALL RIGHTS RESERVED