Les dernières vacances de Lady Diana sur les deux superyachts de Dodi Al Fayed

26 ans après la mort de Lady Diana, le Cujo et le Jonikal, les deux superyachts de Dodi Al Fayed, connaissent tous deux des sorts tragiques. La princesse de Galles avait passé son dernier été à bord des deux navires, sur les côtes de la Riviera.

 

La boucle de la tragédie est bouclée. Le Cujo, le yacht qui a abrité l’histoire d’amour entre Diana et Dodi Al-Fayed, a coulé au large de Beaulieu-sur-Mer sur la Côte d’Azur, samedi 29 juillet. Le bateau, mesurant environ vingt mètres de long, aurait été endommagé au niveau de sa coque, ce qui aurait provoqué son naufrage.

 

 

Selon un communiqué partagé sur Facebook par les gendarmes des Alpes-Maritimes, une division de l’armée française, un appel de détresse a été lancé par les passagers aux alentours de 12h30, heure locale, le 29 juillet. Moins d’une heure après cet appel, une équipe de sauvetage est parvenue sur les lieux pour constater que l’avant du navire était partiellement submergé.

 

« Les cabines du yacht étaient déjà inondées, et seules quelques valises situées dans la cuisine et sur le pont ont pu être récupérées par les gendarmes », peut-on lire dans le communiqué.

 

 

Les sept occupants qui étaient à bord avaient déjà été évacués et se trouvaient en sécurité à bord d’un canot de sauvetage qui se trouvait à proximité. Les équipes de secours ainsi que les passagers ont ensuite rapidement quitté la zone, pendant que le bateau coulait à une profondeur de 2 500 pieds au fond de l’océan.

 

Dernier été

 

Le remarquable yacht avait été mis à flot en 1972, à la demande de son premier propriétaire, John von Neumann. D’après le Robb Report, Von Neumann a fait appel au chantier naval italien Baglietto avec pour objectif de concevoir un navire « plus rapide que tout autre motoryacht en mer ». Ultérieurement, Von Neumann a cédé le bateau au marchand d’armes Adnan Khashoggi, qui l’a ensuite transmis à son neveu, Dodi Al-Fayed.

 

 

Bien que la princesse Diana ait été l’une des convives les plus notables à bord, le séducteur et fortuné Dodi Al-Fayed a également accueilli d’autres célébrités à son bord, telles que Clint Eastwood, Tony Curtis, Bruce Willis et Brooke Shields. Lady Diana a elle-même passé son dernier été sur ce navire. La suite de l’histoire est désormais connue de tous. Le 30 août, la princesse de 36 ans et Dodi Al-Fayed prennent la route en direction de Paris. Ce soir-là, poursuivie par des photographes dans les rues de la capitale, la Mercedes S280 dans laquelle ils se trouvent, percute un pilier du tunnel du pont de l’Alma, à une vitesse de 110 km/h.

 

Après le décès de Lady Di et de Dodi, le Cujo a sombré dans un état de décrépitude et a été retiré du service en 1999. Après plusieurs années de stockage, Moody Al-Fayed, le cousin de Dodi, a racheté le navire et l’a ramené à la vie. Par la suite, il l’a cédé à Simon Kidston, un collectionneur et restaurateur britannique spécialisé dans les voitures, qui est ainsi devenu le dernier propriétaire enregistré du bateau.

 

Excursions sur le Jonikal

 

Le dernier été partagé par la princesse Diana et Dodi Al-Fayed a été interprété de diverses manières : une histoire d’amour enflammée, un faux coup de publicité, une aventure temporaire, une manœuvre pour exaspérer un autre prétendant, ou le début d’un engagement à vie…

 

Mais en plus des escapades estivales à bord du Cujo, ce couple sensationnel a également passé du temps sur le superyacht Jonikal. Lequel a été vendu en juin 2023.

 

 

Rebaptisé « Bash« , ce navire a été conçu dans les années 1980 par l’architecte Vincenzo Ruggiero et fabriqué par le chantier naval de superyachts Codecasa avant d’être mis à flot en 1990. Le yacht peut accueillir jusqu’à 18 personnes dans neuf cabines, sans compter les logements destinés à 26 membres d’équipage. Parmi ses nombreuses caractéristiques marquantes, le Bash offre un jacuzzi, une plate-forme de baignade, un pont ensoleillé, une salle à manger formelle, un salon principal, un bar et même un espace de travail. Avec ses boiseries sombres et ses plafonds à caissons, l’intérieur rappelle le style Arts and Crafts du début du XXe siècle.

 

 

Équipé de moteurs Wärtsilä, le yacht peut atteindre une vitesse de croisière de 15 nœuds et une vitesse maximale de 20 nœuds. Bien que le prix exact de la vente n’ait pas encore été divulgué, lors de sa dernière mise en vente, le bateau avait été listé à 10 millions de dollars.

 

Ainsi, pour leur dernier été ensemble, Diana et Dodi ont passé du temps sur les côtes de la Riviera, entre le Cujo et le Jonikal. Un cadre paradisiaque pour « l’été de la liberté » de la princesse, comme en parlaient les médias de l’époque. Un été qui aura aussi été le dernier.

 

Lire aussi>PLUS DE 20 ANS APRÈS, L’ENGOUEMENT AUTOUR DE LADY DIANA NE FAIBLIT PAS

Photo à la Une : ©GettyImages

Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Tags

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant