Meryl Streep, la papesse du cinéma

De Voyage au Bout de l’Enfer à la Palme d’or d’honneur au Festival de Cannes, Meryl Streep a conquis le cinéma mondial pour arriver au rang d’icône. Retour sur le parcours de l’actrice américaine dont on ne compte plus les succès.

 

Lors du 77ème Festival de Cannes, après plus de trois décennies à ne s’être pas présentée à la cérémonie, Meryl Streep a finalement fait le déplacement ce mardi soir 15 mai pour recevoir la Palme d’or d’honneur. L’actrice a reçu le prix des mains de Juliette Binoche, qui a prononcé un discours très émouvant. Les applaudissements de la salle ont duré plus de 2min30, confirmant sa notoriété. Une distinction que Meryl Streep pourra poser aux côtés de ses trois Oscar (21 nominations), ses huit Golden Globe (33 nominations) et ses deux BAFTA.

 

© Festival de Cannes 2024

Début de carrière et premières réussites

 

Né en 1949 dans le New Jersey, Meryl Streep suit des cours d’art dramatique à l’Université de Yale et obtient un Master d’arts, avant d’intégrer le Phoenix Repertory du théâtre de New York. En 1977, elle décroche son premier rôle au cinéma dans Julia de Fred Zinneman, avec Jane Fonda.

 

Repérée par Robert de Niro, qu’elle admire beaucoup, elle joue sa petite amie dans Voyage au bout de l’enfer en 1978, un film consacré à la guerre du Viêt Nam. Peu après, elle s’envole pour l’Autriche et l’Allemagne afin de tourner dans la mini-série Holocauste qui traite de la Shoah.

 

 

En 1979, Meryl Streep joue le rôle d’une mère perdue en procédure de divorce qui se bat pour la garde de son fils dans le film Kramer contre Kramer (1979) de Robert Benton, lui permettant de recevoir un Golden Globe et un Oscar dans la catégorie « meilleure actrice dans un second rôle ». Le film La Maîtresse du lieutenant français de Karel Reisz, dans lequel elle joue deux personnages, sort en 1981.

 

Suivent La Mort aux Enchères puis Le Choix de Sophie en 1982, où elle interprète une Polonaise rescapée des camps nazis. Grâce à ce film, elle acquiert un Oscar et un Golden Globes.

 

Le Mystère Silkwood (1983) de Mike Nichols, Falling in Love (1984) d’Ulu Grosbard, Out of Africa (1985) de Sydney Pollack, La Brûlure (1986) de Mike Nichols, Un cri dans la nuit (1988) de Fred Schepisi, She-Devil, la diable (1989) de Susan Seidelman, La mort vous va si bien (1992) de Robert Zemeckis… Meryl Streep enchaîne les films, avec plus ou moins de succès, mais qui montrent toute la palette d’interprétation de l’artiste.

 

 

En 1995, elle joue avec Clint Eastwood, aussi réalisateur du film, dans La Route de Madison, très apprécié par la critique et le public. L’année suivante, elle présente Simples Secrets  de Jerry Zaks avec Leonardo DiCaprio, Diane Keaton et Robert de Niro, puis, Contre-Jour de Carl Franklin (1998) et La Musique de mon cœur de Wes Craven (1999).

 

Le succès des années 2000

 

En 2002, elle est la tête d’affiche de The Hours de Stephen Daldry et Adaptation de Spike Jonze. Après plusieurs films et des interprétations au théâtre, Meryl Streep connait l’un des plus grands succès de sa carrière, touchant un public large et mondial, pour son rôle de Miranda Priestly dans Le diable s’habille en Prada de David Frankel avec Anne Hathaway et Emily Blunt, en 2006. Elle y interprète avec brio la rédactrice en chef du magazine de mode Runway, tyrannique, froide et obsédée par son travail. Aujourd’hui encore, l’œuvre est l’une des plus populaires dans le secteur des films de mode.

 

 

Deux ans plus tard, elle est l’héroïne de Mamma Mia !, la comédie musicale réalisée par Phyllida Lloyd. Elle retourne avec la réalisatrice en 2011, pour La Dame De Fer. Elle y incarne Margaret Thatcher, ancienne première ministre du Royaume-Uni. L’actrice décroche un Oscar, un Golden Globe et un BAFTA.

 

Un été à Osage Country de John Wells et Into The Woods de Rob Marshall sont dévoilés les années suivantes. Pentagon Papers de Steven Spielberg avec Tom Hanks sort en 2017.  Meryl Streep est applaudie par le public et obtient son troisième Oscar. En 2021, elle tourne Don’t Look Up avec un casting cinq étoiles, entre Léonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence, Timothée Chalamet ou encore Cate Blanchett.

 

 

Instable, traumatisée, amoureuse, puissante, cruelle, légère… Les femmes que Meryl Streep a incarnées sont aussi plurielles que profondes. L’actrice est reconnue pour toujours apporter une touche personnelle si caractéristique de son jeu. Engagée dans l’égalité entre les hommes et les femmes, Meryl Streep a fait avancer la place de la femme dans le cinéma, ce qui lui a valu cette standing ovation au Festival de Cannes il y a quelques jours. Une longue carrière cinématographique qui l’érige dans le panthéon des plus grandes actrices de sa génération.

 

Lire aussi KELSEY MCKECHNIE, MAÎTRE DE CHAI CHEZ THE BALVENIE : « JE SUIS TOMBÉE AMOUREUSE DU WHISKY »

Photo à la une © Festival de Cannes 2024

Mode, hôtellerie, gastronomie, joaillerie, beauté, design… Pauline Duvieu est une journaliste spécialisée dans le luxe et l'art de vivre. Passionnée par les sphères du milieu haut de gamme qui suscitent l’émotion, elle aime décrire les créations des maisons et raconter les histoires des talents qu’elle rencontre.

Tags

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant