Vous lisez en ce moment
MET Gala 2023 : les meilleurs looks de la soirée

MET Gala 2023 : les meilleurs looks de la soirée

Rendez-vous incontournable des célébrités et de la sphère mode, le Met Gala était de retour le lundi 6 mai. Sur les marches du Metropolitan Museum of Art de New York, des looks plus audacieux les uns que les autres se sont enchaînés devant les flashes des photographes. Retour sur les meilleurs tenues de la soirée.

 

Si le gala a pour vocation la collecte de fonds au profit de l’Anna Wintour Costume Center du Metropolitan Museum of Art (Met) de New York, il marque aussi le coup d’envoi de l’exposition annuelle imaginée par le Costume Institute. Cette année, l’exposition s’intitule « Sleeping Beauties: Reawakening Fashion« , une allusion directe à la façon dont la technologie contribue à redonner vie à des vêtements trop fragiles ou anciens pour être portés. Plus de 250 vêtements et accessoires parmi les plus anciens et fragiles ont ainsi été réunis à cette occasion autour du thème de la nature et de la technologie.

 

Pour faciliter l’exercice à ses invités, la grande patronne de Vogue et organisatrice de l’événement, Anna Wintour, a précisé le code vestimentaire avec la thématique “The Garden of Time”, soit “Le Jardin du Temps”.

 

Référence à la nouvelle du même nom de l’écrivain britannique J.G. Ballard, “The Garden of Time” a été pris au pied de la lettre par les célébrités. Conseillées par leur styliste, ces dernières se sont majoritairement mises en quête de silhouettes aux inspirations florales et végétales. Entre pièces d’archives et tenues sur-mesure, rien n’est trop beau pour se donner une chance de briller lors de cette soirée spéciale.

 

L’événement est également une vitrine très importante pour les couturiers et leur travail. Les Maisons ont ainsi à cœur d’offrir des tenues d’exception à leurs ambassadeurs pour la montée des marches. De nombreux visages du show business ont été conviés à cette édition 2024. À noter qu’en plus d’Anna Wintour, l’actrice Zendaya, la chanteuse Jennifer Lopez, l’acteur australien Chris Hemsworth et le chanteur Bad Bunny ont été désignés co-présidents de la soirée aux côtés de Shou Chew, PDG de TikTok, et Jonathan Anderson, directeur créatif de Loewe, tous deux présidents d’honneur.

 

Zendaya, reine du bal

 

Auréolée d’un statut d’icône des tapis rouges, Zendaya a une nouvelle fois fait sensation. La star à l’affiche de Challengers de Luca Guadagnino a enchaîné pendant plusieurs semaines les looks pointus pour la promotion du film. Son styliste Law Roach ne semble cependant pas à court d’idées pour habiller l’actrice. Zendaya n’est d’ailleurs pas apparue dans une, mais dans deux tenues différentes pour gravir les marches du Met.

 

 

 

 

La première est une création Couture de Maison Margiela par John Galliano. Confectionnée dans un lamé de sauge et d’organza et entièrement peinte à la main, la robe est un sublime travail de détail. Un imposant nœud bleu océan sur l’épaule de l’actrice vient accentuer l’asymétrie de la silhouette et y ajouter un aspect dramatique. Le côté romanesque de la tenue est renforcé par un chapeau relevé d’une voilette également peinte à la main. Côté maquillage, c’est la professionnelle Pat McGrath qui s’est chargée de la mise en beauté de la jeune femme. À l’origine du sublime teint de porcelaine arboré par les mannequins du dernier défilé Margiela, la maquilleuse a imaginé pour Zendaya un look fort aux inspirations gothiques.

 

Pour son deuxième passage, l’actrice a opté pour une pièce Givenchy Couture issue de la collection printemps-été 1996. Avec son impressionnante traîne, la robe était complétée par une audacieuse coiffe décorée de roses multicolores.

 

 

 

 

Lana Del Rey, nymphe des forêts

 

 

 

 

La reine des mélodies sensuelles et envoûtantes a troqué le temps d’un soir ses tenues de pin-up pour se muer en déesse onirique. Accompagnée de Sean McGirr, remplaçant de Sarah Burton à la tête de la Maison Alexander McQueen, la chanteuse a fait forte impression. Pour habiller son amie, le créateur irlandais a opté pour une longue robe corsetée en soie, double georgette et tulle. Et parce que le diable est dans les détails, des branches d’aubépines en bronze martelé ont été brodées sur la silhouette rose poudrée.

 

Toute reine ayant besoin de sa couronne, l’américaine est apparue avec une coiffe spectaculaire. Réalisée à partir de véritables branches d’aubépines surmontées d’un voile en tulle, la pièce est une référence directe au travail du regretté Alexander McQueen. Lors de son défilé automne-hiver 2006-2007 intitulé « Widows of Culloden« , le créateur britannique avait imaginé une incroyable robe longue sublimée par une coiffe en bois de cerf et drapée dans la dentelle.

 

La robe sculpturale de Tyla

 

 

 

 

Voir aussi

Certains semblent avoir davantage été inspirés par la notion du temps et de son passage. C’est notamment le cas de la chanteuse Tyla qui a su captiver tous les regards. L’artiste sud-africaine a emprunté les codes iconographiques du sablier pour littéralement se les appliquer sur le corps. Imaginée par Olivier Rousteing et réalisée au sein des ateliers de la Maison Balmain, cette robe bustier sensationnelle imite le mouvement du sable à même la peau.

 

L’aspect moulant de la pièce permet de mettre en valeur les courbes de la jeune femme et lui confère une silhouette sculptée. Un effet de toute beauté obtenu grâce à un moule en plâtre réalisé sur le corps de Tyla. La robe a ensuite été agrémentée d’une traîne en organza entièrement recouverte de sable et de clous en microcristaux. La touche finale : une pochette en verre et en laiton semblable à un sablier.

 

La robe restant cependant peu confortable, obligeant les membres de la sécurité à porter la chanteuse de marche en marche, elle a subi quelques modifications au cours de la soirée. Également présent au gala, le créateur Olivier Rousteing a été aperçu en train de débarrasser la robe de sa traîne en un coup de ciseaux. Certains pourraient y voir un autre clin d’œil métaphorique au temps et aux transformations qu’il engendre…

 

Elle Fanning, fleur de cristal

 

 

 

 

La Maison Balmain a démontré son talent en habillant également Elle Fanning. L’actrice de 26 ans est apparue dans une magnifique robe cristalline dessinée par Olivier Rousteing. Semblable à une sculpture de glace, cette pièce d’une grande délicatesse dévoilait les épaules de l’actrice grâce à un décolleté en V tandis que la fente de sa jupe, tout en fluidité, laissait apercevoir ses jambes. Fixés sur chaque épaule du corsage, deux oiseaux sculpturaux scintillaient alors que la jeune femme montait les marches.

 

La mise en beauté de l’ambassadrice L’Oréal Paris s’inscrit dans la continuité de sa tenue et l’idée de pureté. L’ensemble de son maquillage est resté simple, sa peau diaphane lui donnant déjà une allure irréelle. Même chose concernant ses cheveux qu’elle a décidé de porter légèrement ondulés et placés derrière les oreilles. Un choix qui lui permet notamment de mettre en avant les sublimes boucles d’oreilles en diamant Cartier prêtées par le joaillier français.

 

 

Lire aussi> TENNISCORE, LA TENDANCE POPULARISÉE PAR L’ACTRICE ZENDAYA

 

Photo à la Une : © Presse

 


COPYRIGHT 2022

LUXUS + MAG ALL RIGHTS RESERVED