Vous lisez en ce moment
Petite histoire du luxe: Il y a cent ans naissait Chanel N°5

Petite histoire du luxe: Il y a cent ans naissait Chanel N°5

Le parfum Chanel n°5 est sans aucun doute la fragrance la plus célèbre au monde. Retour sur l’histoire de ce parfum emblématique d’un siècle.

 

Il y a un siècle, l’iconique parfum Chanel n°5 voyait le jour. C’est en 1921 que Gabrielle Chanel eut l’idée de cette création, après sa rencontre avec Ernest Beaux, qui était alors l’un des premiers parfumeurs à exploiter les nouvelles molécules de la chimie naissante. Elle souhaite “un parfum pour les femmes, à odeur de femmes” et insiste pour que ce soit un “parfum artificiel, artificiel comme une robe, c’est-à-dire fabriqué”.

 

Le succès est immédiat. Gabrielle Chanel commercialise sa fragrance dans sa boutique, rue Cambon. Les acheteuses se l’arrachent, conquises par les 80 ingrédients contenus dans le N°5. Pourtant, un problème se pose alors, celui du réseau de vente. En effet, Gabrielle Chanel souhaiterait vendre son parfum à une plus large clientèle, et elle contacte alors le fondateur des Galeries Lafayette.

 

C’est ainsi que la créatrice rencontre les frères Wertheimer, Pierre et Paul, qui possèdent alors la maison Bourjois depuis 1898. Chanel détient le parfum, et les deux frères détiennent les usines et le réseau de distribution mondiale, alors ils décident ensemble de fonder la Société des parfums Chanel, en 1924.

 

Dans cette société, Pierre et Paul Wertheimer sont chargés de s’occuper des moyens de production et du capital, tandis que Gabrielle Chanel peut se consacrer à ses créations. Néanmoins, la créatrice se rend compte que cette collaboration ne l’avantage pas, et elle ne possède alors que 10% des parts. “Elle prend conscience à la fin des années 1920 qu’elle a fait une mauvaise affaire et qu’elle n’a pas demandé assez” , explique Tilar Mazzeo, auteur de “The secret of N°5” .

 

La « Marquise de la Flaconnerie » par le dessinateur Sem, 1921

 

Révoltée, Gabrielle Chanel tente par tous les moyens de prendre le contrôle de la société des parfums Chanel, même si les revenus liés au succès grandissant du N°5 lui permettent de continuer de louer sa suite au Ritz, la créatrice est qualifiée d’aigrie et de “très en colère contre Wertheimer » .

 

Alors la Seconde Guerre mondiale faisait rage, Gabrielle Chanel resta au Ritz, qui était réquisitionné par les Allemands. La créatrice tombe amoureuse du baron Gunther Von Dinklage, qui travaillait alors dans les services de renseignements germaniques. Prête à tout pour récupérer les droits de sa société, Chanel ira même jusqu’à effectuer des missions de renseignements pour l’Allemagne nazie.

 

Les frères Wertheimer, qui étaient juifs, s’étaient réfugiés aux Etats-Unis pour fuir la politique d’aryanisation de la France de Vichy, après avoir confié la société à leur ami Félix Amiot. Ainsi, les frères Wertheimer continuent de produire le mythique parfum depuis les Etats-Unis.

 

Gabrielle Chanel pense que le parfum commercialisé par les deux frères depuis les Etats-Unis est une contrefaçon, et elle décide de contacter certains de ses amis pour tenter de récupérer son affaire. Se propage alors une rumeur dans tout Paris, selon laquelle Pierre et Paul Wertheimer seraient juifs, et un dossier est ouvert par l’administration allemande.

 

Gabrielle Chanel demande la totalité des parts de la société des parfums Chanel, mais également celles de la société Bourjois, appartenant aux frères Wertheimer. Toutefois, la manœuvre de la créatrice d’utiliser les lois de Vichy dans son intérêt échoue, et ses méthodes immorales sont révélées au grand jour.

 

Voir aussi

Aujourd’hui, le parfum Chanel N°5 se place encore dans les cinq meilleures ventes de parfums du monde. Porté par les plus grandes icônes du siècle, la fragrance emblématique de la maison reste un best-seller mondial, et en 2021, les frères Wertheimer sont toujours propriétaires de la société.

 

Sa renommée le dépasse et son mythe s’auto nourrit. Il est l’acte fondateur des parfums Chanel mais aussi l’emblème de cette industrie en général”, dévoile Olivier Polge, créateur parfumeur de la maison. “Pourtant, je ne crois pas que l’on ait percé tous ses mystères. Certes, il s’en dégage un accord type – les fameux aldéhydes mariés aux fleurs blanches -, mais N° 5 est surtout un état d’esprit”.

 

 

Pour fêter le centenaire de son parfum emblématique, Chanel vient d’ailleurs de dévoiler un impressionnant collier serti d’une précieuse pierre de 55,55 carats. Le collier, qui n’est malheureusement pas à vendre, possède “huit côtés du bouchon iconique du parfum, de taille émeraude semblable à l’octogone de la place Vendôme”, détaille le directeur du studio création joaillerie de Chanel, Patrice Léguereau.

 

Lire aussi > HISTOIRE DE LA MODE: LA VESTE CHANEL, CRÉATION PHARE DE LA MAISON DEPUIS 100 ANS

 

Photo à la Une : © Presse

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut