Petite histoire du luxe : la Maison Moët & Chandon et la famille royale britannique

L’histoire nouée entre la famille royale britannique et la Maison de Champagne Moët & Chandon débute au 19e siècle. Depuis, elle s’écrit toute seule et cette relation singulière de bulles et de royauté ne cesse d’évoluer. Retour sur presque 200 ans d’histoire.

 

Une histoire a toujours un début et une fin. Et celle-ci commence en 1835.

 

À cette époque, la Maison Moët & Chandon existe depuis 1743. Son fondateur, Claude Moët, souhaite transmettre un savoir-faire unique, en alliant innovation et bulles. Il est d’ailleurs le premier à incarner ces valeurs et fait très vite de son champagne, l’un des plus prisés d’Europe.

 

De son côté, la famille royale invente les Royal Warrants of Appointment, qui sont des mandats émis aux entreprises fournissant des biens et services à la cour royale d’Angleterre. Les marques peuvent faire la publicité de cet adoubement sur leurs packagings et publicités.

 

Les souverains britanniques apprécient depuis longtemps le champagne. Après George II, la Reine Victoria a ainsi suivi l’héritage de son prédécesseur en octroyant à la marque française ce fameux Royal Warrant en 1835. D’après les dires, c’était Elle était en effet une grande amatrice de vins pétillants, à la seule condition qu’il ne soit pas trop « doux », autrement dit bien sec.

 

Au total, la Maison de champagne aura servi sept rois et reines outre-Manche, jusqu’à aujourd’hui. Trois de ses cuvées sont actuellement qualifiées d’Impérial. Au fil des années, Moët & Chandon a appris à connaître les goûts de la famille, en proposant plusieurs types de vins effervescents, jusqu’à trouver l’alliage parfait.

 

C’est ainsi en 1884, presque 40 ans après s’être vu décerner son premier mandat, que la Maison crée le Dry Impérial, un champagne sec surnommé la Cuvée Royale, en hommage à la couronne. Aujourd’hui, le numéro un du champagne est aussi leader incontesté sur le sol britannique, suivi de près par d’autres marques emblématiques et favorites de la famille anglaise, comme le champagne Mumm.

 

Cette association historique continue au fil des décennies. Au 20e siècle, la relation se poursuit à l’occasion de différents sacres. D’abord celui d’Edouard VII en 1902, puis de George V en 1911, suivi de celui de George VI en 1937 et de l’avant-dernier en date, celui de la Reine Elizabeth II en 1953.

 

Et parce que cette liaison pétillante perdure, la Maison a aussi marqué les jubilés d’argent, d’or et de diamant de la reine, avec des sorties de champagne en édition limitée. La bouteille pour les jubilés d’argent, nommée Silver Jubilee Cuvée Champagne, a ainsi revêtu une robe argentée pour l’occasion, au lieu de l’habituelle couleur or. Et sans surprise, on retrouve l’emblématique couronne sur l’étiquette, en plus de l’appellation « Cuvée Royale ».

 

De Buckingham à Épernay

 

Depuis 1987, Moët & Chandon et le groupe Louis Vuitton se sont associés pour former le premier groupe de luxe au monde, LVMH.

 

En 2018, le leader français du luxe organise ses quatrièmes Journées particulières à travers le monde entier, et notamment à Épernay où se trouve l’Orangerie de la Maison de champagne. À cette occasion, l’établissement a proposé une belle exposition temporaire, en sélectionnant 37 menus historiques sur les 2 000 qu’elle possède.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LVMH (@lvmh)

 

Cette rétrospective mettait en lumière quatre thématiques différentes, à savoir Les arts graphiquesÀ bord des paquebots mythiques, La présidence française et enfin, celle qui nous intéresse le plus, À table avec la famille royale.

 

Elle retrace donc la chronologie de ce lien qui unit le palais de Buckingham à la Maison Moët & Chandon, en faisant découvrir aux visiteurs des menus sur parchemin ou sur soie, pour illustrer la richesse des vins servis durant les grandes occasions. Jubilés, couronnement, événements royaux importants et bien d’autres,c’est presque comme si l’entreprise française faisait partie de la famille.

 

Nouveau sacre, nouvelle cuvée

 

En 2023, à l’occasion du couronnement du futur roi d’Angleterre, le roi Charles III, à Westminster, Moët & Chandon rendra un nouvel hommage à la famille royale en lançant un magnum spécial . Intitulé Coronation cuvée 2023, il fait partie de la catégorie Moët Impérial. La bouteille, à déguster, à mettre dans sa cave et/ou à garder en souvenir, porte un badge aux couleurs du drapeau britannique où est inscrite la date de la cérémonie de sacre (6 mai). Une étiquette noire aux lettres dorées se trouve également sous ce badge tricolore, ou l’on peut lire « La Maison Moët & Chandon est fière de présenter cette cuvée spéciale pour célébrer le couronnement de Sa Majesté le Roi« .

 

 

Ce champagne en édition limitée sera disponible le 1er mai, quelques jours avant l’événement le plus attendu de l’année par les Anglais. Le prix de vente conseillé s’élève à 96 livres…mais n’attendez pas car il devrait vite grimper une fois mis sur les plateformes de revente ! Pour donner un ordre d’idée, le champagne sorti exclusivement pour le sacre de la reine Elizabeth II se vend désormais en ligne entre 400 et 600 livres.

 

Une édition limitée mais aussi…plein d’autres nouveautés. À l’occasion du 280e anniversaire de la Maison, Moët & Chandon dévoile une trilogie de grands millésimes, témoignant de trois années remarquables : Grand Vintage 2015, Grand Vintage collection 2006 et Grand Vintage collection 1999. Une nouvelle typographie qui fait la différence et montre que la Maison se réinvente de jour en jour, tout en mettant en avant un savoir-faire qui perdure depuis maintenant 280 ans.

 

Lire aussi >PETITE HISTOIRE DU LUXE : MUMM, LE « CHAMPAGNE DE LA SOUVERAINE D’ANGLETERRE »

Photo à la Une : © Presse

Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus Magazin décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Tags

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant