Plein cap sur le musée de la Marine, fraîchement rénové

Après six ans et demi de travaux, le musée de la Marine a rouvert ses portes au public depuis le 17 novembre 2023. L’occasion de découvrir comment cette institution parisienne, qui retrace plus de 250 ans d’histoires maritimes et navales françaises, s’est réinventée.

 

« La mer est l’avenir de l’Humanité ». Tel est le message porté par le musée de la Marine.

Il aura fallu six ans et demi de travaux pour qu’il reprenne vie. « Le musée national de la Marine a su se transformer profondément pour se préparer à la naissance prochaine du « Grand musée maritime du XXIème siècle » avait déclaré lors des travaux Olivier Poivre d’Arvor, Ambassadeur pour les pôles et les enjeux maritimes et Président du conseil d’administration du musée national de la Marine. « Ce haut lieu culturel dont notre pays a besoin sera à la hauteur de son histoire et de sa vocation : il sera l’âme maritime de la France. »

Depuis son installation au Palais de Chaillot en 1943, le lieu ne s’était jamais renouvelé à ce point. Plusieurs enjeux ont encouragé cette transformation, à savoir l’optimisation de l’espace pour diversifier l’offre, l’amélioration des scénographies, la mise aux normes de l’établissement et la maximisation des salles de conférence, de restauration ou encore de la boutique.

 

Des « escales »…

 

Au total, près de 1000 pièces font partie intégrante du nouveau parcours. Ce dernier se scinde en quatre « escales », avec les objets phares du musée, et trois « traversées », qui décrivent les enjeux maritimes d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

 

© Maxime Verret pour h2o architectes et Snøhetta

 

Parmi les escales, on trouve la thématique « Construire et instruire ». C’est dans cet espace que les modèles réduits de bateaux sont présentés, des bateaux-jouets aux pièces de près de cinq mètres. Citons aussi « Se repérer en mer : les arts de la navigation », qui met en avant les cartes, boussoles et autres lentilles de phares et les instruments modernes et technologiques, comme le satellite Galileo.

« Représenter le pouvoir : la sculpture navale » valorise l’architecture et la décoration des navires, témoignages des fastes d’antan et démonstrations de la puissance des empires. Enfin, le dernier thème « Peindre pour le roi : les vues des ports de France de Joseph Vernet » est l’occasion de découvrir treize peintures représentant les ports de France de la seconde moitié du XVIIIème siècle.

 

© Boegly + Grazia for Casson Mann (architecture h2o architectes et Snøhetta)

 

… aux « traversées »

Au sein de la première partie « traversées », nommée « En passant par Le Havre : les routes de la consommation », les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur les activités portuaires mais aussi sur le transport des passagers.

« Tempêtes et naufrages » met l’accent sur les conditions à bord parfois difficiles, au rythme des aléas météorologiques. Les questions de solidarité liées au danger de la mer y sont abordées.

Enfin, le parcours « La France, puissance navale : histoires et innovations », s’attarde sur les métiers maritimes, le rôle de la Marine nationale, la Marine de guerre et les innovations tactiques et technologiques impulsées par l’Hexagone.

 

© Boegly + Grazia for Casson Mann (architecture h2o architectes et Snøhetta)

 

De quoi redécouvrir les trésors de l’endroit entre Histoire, beaux-arts, sciences, techniques et tradition populaire. Avec ses nombreux objets, ses archives, ses modèles de bateaux, ses témoignages ou encore ses photographies, le musée de la Marine promet un voyage sur les flots de manière interactive. Une expérience qui met tous les sens en exergue !

Le musée a même collaboré avec Studio Magique pour concevoir une signature olfactive marine unique, destinée à immerger le visiteur dans l’univers de l’océan et de la mer. Créée par Nathalie Lorson, Maître Parfumeur chez Firmenich, la senteur « Sillage de mer » accompagne le parcours en toute subtilité. Une céramique à parfumer avec la fragrance est disponible dans la librairie-boutique du musée de la Marine. L’opportunité d’emporter un fragment de mer à la maison.

 

Lire aussi > VISITER LE MONDE À BORD DU VOILIER LE PONANT

Photo à la Une : © Boegly + Grazia for Casson Mann (architecture h2o architectes et Snøhetta)

Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus Magazin décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Tags

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant