Tapie, la série Netflix qui dépeint les années Fric et Frime des eighties

Diffusée sur Netflix à partir du 13 septembre 2023, la série « Tapie » retrace la vie de Bernard Tapie. Magouilles, charisme, fric et frime, plongez dans l’univers d’un homme qui a marqué son époque.

 

Il s’agit probablement d’une des séries les plus attendues de cette fin d’année. La mini-série « Tapie », de sept épisodes de 50 minutes chacun, met en vedette Laurent Lafitte dans le rôle de Bernard Tapie.

 

 

Créé par Olivier Demangel et Tristan Séguéla, ce biopic nous ramène à une époque où le jeune homme d’affaires commence sa carrière en tant que vendeur de téléviseurs en faisant du porte à porte, avant de gravir les échelons et de prendre des responsabilités tant sur le plan politique que managérial.

 

L’acteur de la Comédie Française, Laurent Lafitte, délivre une performance qui s’annonce remarquable, tant par sa ressemblance physique que par son jeu surprenant. Lui-même scénariste et réalisateur, il s’impose comme l’un des acteurs français actuels les plus charismatiques et polyvalents, excellant autant dans la comédie que dans le drame.

 

A ses côtés, on retrouvera des acteurs tels que Fabrice Luchini, Joséphine Japy, Mark Lewis, Antoine Reinartz ou Camille Chamoux.

 

La diffusion de la série débutera sur Netflix le 13 septembre 2023, offrant ainsi l’opportunité de revisiter le parcours extraordinaire de celui qui fut surnommé « Nanard » par les Guignols.

 

La série avait pour nom provisoire « Wonderman », une référence à la publicité mythique de 1986 pour une marque de pile, dans laquelle on peut entendre « Qu’est-ce qui fait marcher Tapie… Moi, je marche à la Wonder ».

 

 

Le destin de Bernard Tapie est une saga fascinante, mêlant succès, controverses et résilience. En tant qu’homme d’affaires, homme politique, personnalité médiatique et sportive, il a laissé une empreinte indélébile sur la France à travers les décennies, reflétant les opportunités et les défis de son époque.

 

Success story

 

Les débuts de Bernard Tapie, né dans une famille modeste à Paris le 26 janvier 1943, ne laissaient pas présager son ascension exceptionnelle. Cependant, sa détermination et son ambition le conduisent à persévérer. Il commence sa carrière en tant que vendeur de chaussures, puis de téléviseurs en porte à porte. Dans les années 1970, il fonde son propre magasin de sport, « La Provençale », à Marseille, marquant le début d’une série de succès dans le monde des affaires. Il développe son empire en acquérant des entreprises, dont le groupe Adidas en 1990, ce qui le propulse au rang de personnage majeur dans l’univers du sport et de la mode.

 

 

Son incursion en politique en tant que ministre de la Ville dans le gouvernement de François Mitterrand en 1986 marque le début d’une période tumultueuse de sa vie. En 1993, il devient ministre de la Réforme d’État et porte-parole du gouvernement, mais démissionne rapidement.

 

Scandales retentissants

 

C’est cependant en tant que président de l’Olympique de Marseille qu’il est au cœur de la plus grande controverse. Sous sa direction, le club remporte la Ligue des champions en 1993, mais cette victoire est entachée par un scandale financier lié à des manipulations de matchs et à des irrégularités comptables. En 1995, il est condamné pour fraude et abus de biens sociaux. Après sa condamnation, la vie de Bernard Tapie prend un tournant inattendu. Il fait un retour remarqué sur la scène médiatique en 2013 avec la publication de son autobiographie intitulée « Un scandale d’État ». Celle-ci suscite des réactions vives et ravive les débats autour de sa personnalité complexe.

 

 

En 2017, il est diagnostiqué d’un cancer de l’estomac, une maladie qui mettra à l’épreuve sa résilience et sa détermination. Sa lutte contre la maladie devient un symbole de sa ténacité, et il se battra jusqu’au bout contre cette maladie. Il décède le 3 octobre 2021.

 

Rejet du clan Tapie

 

Alors que la date de sortie de la série approche, cette dernière provoque déjà de fortes réactions. En effet, la famille de l’homme d’affaires était opposée à cette idée.

 

La fille de Bernard Tapie, Sophie, a publié à plusieurs reprises des stories sur Instagram pour faire connaître son désaccord, appelant au boycott de la mini-série. Le mois précédent, Dominique, la veuve de Bernard Tapie, avait exprimé son point de vue sur RTL à ce sujet : « La personne qui a créé cette série avait rencontré Bernard, et il lui avait clairement dit que ‘Non, si quelqu’un doit raconter mon histoire, ce sera mon fils Laurent’. C’est comme ça que ça s’est passé… Pas de commentaire. »

 

 

Le clan Tapie s’oppose fermement à Netflix, d’autant plus qu’un des créateurs de la série est Tristan Séguéla, le fils de Jacques, un ami de longue date de l’homme d’affaires.

 

« Nous ne diffamons pas »

 

Face aux critiques du clan Tapie, Laurent Lafitte est monté au créneau pour défendre son travail. « Tant que nous ne diffamons pas, nous avons le droit, en France, de raconter la vie d’une personnalité publique. Cependant, je peux comprendre l’inquiétude quant au respect de la mémoire », a-til expliqué sur BFM TV.

 

 « Ce sera un biopic sur l’homme, avec une part de subjectivité très forte, a-t-il précisé.  C’est notre regard sur sa trajectoire. Dès que l’idée est venue, je l’en ai informé parce que je trouvais ça bien de le faire. Mais on n’a pas cherché à avoir son aval ou son avis ».

 

Il existerait un autre projet de biopic, dirigé par Laurent Tapie, le fils de Bernard Tapie. Ce dernier serait ou aurait été en cours d’écriture, ce qui pourrait expliquer la forte réaction de la famille envers cette série.

 

Le parcours de Bernard Tapie est indéniablement marqué par des succès et des scandales, incarnant à la fois le dynamisme et l’ambition de la France des années 1980 et 1990, ainsi que les failles du système financier et politique. Sa capacité à se relever après des épreuves personnelles et judiciaires est cependant admirable. Personnage polarisant, il a laissé une marque indélébile dans l’histoire récente de la France.

 

Lire aussi>BERNARD SQUARCINI, « LE SQUALE » AUX INTÉRÊTS SULFUREUX

Photo à la Une : ©Netflix

Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant