Vous lisez en ce moment
Vente aux enchères Bonhams : le Grand Palais éphémère donne longue vie aux véhicules de collection !

Vente aux enchères Bonhams : le Grand Palais éphémère donne longue vie aux véhicules de collection !

Bonhams, la Maison de ventes aux enchères britannique revient cette année au Grand Palais éphémère avec sa prestigieuse vente de voitures de collection Les Grandes Marques Du Monde à Paris. Depuis hier et jusqu’à ce soir, c’est l’occasion de découvrir les plus beaux modèles automobiles, toutes générations confondues.

 

Les Grandes Marques Du Monde à Paris, ce sont deux jours de ventes aux enchères qui célèbrent plus d’un siècle d’innovation automobile, avec des voitures et motos d’exception, de la création de l’industrie automobile jusqu’à aujourd’hui, en passant par les icônes des années 50 et 60.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bonhams (@bonhams1793)

Ce sont au total plus de 150 voitures et motos qui sont présentées aux collectionneurs du monde entier. Les prix, toujours plus exorbitants d’année en année, peuvent atteindre des millions d’euros par véhicule.

 

Parmi les modèles présentés, les collectionneurs peuvent s’attendre à voir une Ferrari F40, une Porsche Carrera GT, une Pagani Hyura ou encore une Bugatti Type 55.

 

Une vente aux enchères, c’est toujours quelque chose de palpitant, stressant et intense. Mais quand il s’agit de véhicules de luxe, c’est encore autre chose. Plus que de simples utilitaires, ils sont devenus de véritables œuvres ou objets d’art que les passionnés souhaitent avoir à tout prix, et quoi qu’il en coûte. Lors cette nouvelle vente, de riches investisseurs  se lancernnt dans des bras de fer impressionnants.

 

« Ce type de vente réunit d’abord des passionnés plutôt que des investisseurs. Certains vont faire très attention aux détails en se renseignant sur leur entretien et même le fait que la peinture soit d’origine ou non » a expliqué à CNEWS Paul Darvill, directeur du département automobile Europe chez Bonhams.

 

Les voitures de luxe, c’est un peu comme l’immobilier ou les sacs, elles prennent de la valeur avec le temps. C’est le cas par exemple de la Ferrari F40, présentée dans un très bon état. Il y a deux ans, son prix pouvait avoisiner les 900 000 euros. Aujourd’hui, un modèle équivalent avec 30 000 km au compteur est estimé entre 2,2 millions et 2,7 millions d’euros, d’après Paul Darvill.

 

Outre les modèles très utilisés, qui affichent des milliers de kilomètres, il est possible d’en trouver d’autres presque neuves comme la Pagani Hyura Roadster de 2020, qui n’affiche que 800 km. Son estimation entre 2,4 et 2,7 millions d’euros, en raison de sa rareté, affole déjà les acquéreurs et leurs pancartes numérotées.

 

Parmi ces 150 véhicules, la vente comporte une collection de douze modèles Turbo de Porsche, datant des années 70 aux années 90. Très prisées chez les passionnés de voitures, leurs prix varient s’échelonnent entre 100 000 et 500 000 euros.

 

La star des enchères

 

La Formule 1 Jordan-Ford de 1991 vous dit-il quelque chose ? Peut-être que oui pour les fins connaisseurs, moins pour les autres, et pourtant…. C’est la toute première Formule 1 dans laquelle le champion international Michael Schumacher a fait ses débuts dans cet univers. 32 ans après, elle sera en vente entre les murs du Grand Palais éphémère.

 

 

Tout commence sur le circuit du Grand Prix de Belgique en 1991. Ce que Mozart a apporté à la musique, ce que Picasso a donné à l’art ou Spielberg au cinéma, Schumacher l’a fait en F1 ! À bord de sa mono-place Jordan Ford 191 verte, il a montré immédiatement l’étendue de ses talents.

 

Bien plus qu’une voiture vert bouteille aux slogans 7up ou Tic-Tac, elle aura marqué l’histoire de la F1 ainsi que le début de carrière du pilote. Pour en devenir l’heureux propriétaire, il faudra débourser entre 1,4 et 2 millions d’euros. À noter que la voiture est présentée comme « en état de marche après un contrôle et une inspection appropriées« . Autrement dit, aussitôt acquise, aussitôt en route, à condition de savoir s’en servir. Et attention au code de la route.

 

Voir aussi

 

Plus qu’une vente aux enchères automobile…

 

L’événement se déroule d’ailleurs parallèlement au Salon Rétromobile, présent jusqu’au 5 février prochain au parc expo Paris-Porte de Versailles, où des centaines de voitures historiques attendent d’avoir les yeux et flashs rivées sur elles.

 

L’une des principales Maisons de ventes aux enchères mondiales présente également durant ces deux jours une vente de montres de prestige et les lots phares des prochaines ventes Luxe et Beaux-Arts, notamment des tableaux modernes et d’art contemporain, des spiritueux ainsi que des bijoux et accessoires de mode.

 

Le coup de coeur de la rédaction

 

Bien que tous les modèles présentés soient plus fabuleux les uns que les autres, l’un d’entre eux a encore plus  retenu notre attention. Peut-être parce qu’il brille car  rempli d’éclats de miroirs, mais en tout cas, cette voiture, on aimerait bien l’avoir dans notre garage, ou du moins garée devant chez nous.

 

Ce n’est autre que la Porsche Miroir de l’artiste Troger. Plus qu’une simple voiture, c’est une stupéfiante œuvre d’art automobile, réalisée par l’artiste autrichien Gustav Troger et intitulée This is Not A Car sur son site internet. Aussi impressionnant que cela puisse paraître, le véhicule est fonctionnel. Exposé durant Les Grandes Marques Du Monde, son prix de départ est de 400 000 euros.

 

 

Lire aussi >LA BENTLEY BATUR INTÈGRE DES PIÈCES EN OR 18 CARATS IMPRIMÉES EN 3D

 

Photo à la Une : ©Presse

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2022

LUXUS + MAG ALL RIGHTS RESERVED