Frenchtech en 2023 : levées de fonds en baisse de 33%

En 2023, les Frenchtech ont généré la deuxième levée de fonds la plus importante d’Europe derrière le Royaume-Uni, malgré une baisse de 33% par rapport à 2022 selon une étude de KPMG. À l’origine de cette performance, on retrouve Verkor avec sa Gigafactory, les innovations dans la Green Tech et la nouvelle licorne Mistral AI dans l’intelligence artificielle.

 

Selon l’étude “Tech Insights” du cabinet de conseil KPMG, publiée le 18 janvier, les stratup françaises ont levé 8,3 milliards d’euros en 2023. Cela représente une baisse de 33%, tandis que leurs homologues britanniques ont connu une baisse de 57% par rapport à 2022. Le secteur de la mobilité arrive en tête dans l’Hexagone avec la levée de fonds monumentale de Verkor, suivi par le secteur de la sustainable technology (technologie durable). Les entreprises françaises se saisissent par ailleurs de l’opportunité que représente l’IA.

 

L’intelligence artificielle à la française

 

Lors du CES de Las Vegas de 2024, la France était le deuxième pays le plus représenté avec ses 150 startup sur place, la plupart intégrant des technologies d’intelligence artificielle. Pour concurrencer ChatGPT, la française Mistral AI, créée en avril 2023, est la seule licorne française de l’année avec une valorisation à 2 milliards d’euros. Selon un classement basé sur une évaluation de satisfaction des utilisations, son modèle open source serait déjà supérieur à certaines versions du leader, Chat GPT (selon les données de huggingface.co). Mistral AI a réussi à lever 385 millions d’euros pour « créer un champion européen à vocation mondiale dans l’intelligence artificielle » ambitionne son CEO, Arthur Mensch.

 

Verkor : futur leader de batteries européen

 

La start-up Verkor a, elle, réalisé une levée de fonds de 2 milliards d’euros en vue de la construction de sa Gigafactory à Dunkerque. Cette usine fabriquera des cellules de batteries haute performance et bas-carbone, à destination de l’industrie automobile européenne, renforçant ainsi la souveraineté du continent en matière de mobilité. “Elle permettra d’équiper 300 000 véhicules électriques et de créer plus de 1 200 emplois directs” selon le site de Verkor. L’entreprise a été largement financée par des fonds d’investissement dédiés à la transition énergétique tels que Macquarie Asset Management et Meridiam. Elle bénéficie aussi du soutien de Renault Group et de l’Etat français qui accompagnent le développement de la startup. “Nous sommes désormais en bonne voie pour devenir l’un des principaux fabricants européens de batteries. » estime Benoit Lemaignan, le PDG de Verkor.

 

 

©KPMG

 

Levées de fonds de la Frenchtech sur la scène européenne

 

Avec 8,3 milliards d’euros levés, la France conserve sa deuxième place en 2023 derrière le Royaume-Uni, malgré l’importante chute de 57% de ce dernier, passé de 27 à 11 milliards d’euros cette année. “Non seulement l’écosystème de la French Tech résiste beaucoup mieux que celui des autres pays européens mais des initiatives majeures sont lancées pour le renforcer”, analyse Nicolas Landrin, directeur exécutif de l’ESSEC Business School. Verkor et Mistral AI montrent une innovation française forte et stratégique pour défendre les intérêts européens. Derrière le couple franco britannique, on retrouve la Scandinavie, l’Allemagne, le Bénélux, puis l’Espagne. En septième place, l’Italie se montre fragile avec une baisse de 68% par rapport à 2022, atteignant seulement le demi milliards d’euros de levée de fonds selon le rapport de KPMG.

 

Les experts sont prudents mais optimistes

 

La baisse des collectes de fonds s’explique par un contexte économique et géopolitique instable selon les analystes, avec le conflit russo-ukrainien, la hausse des prix de l’énergie et des matières premières ainsi que l’augmentation des taux d’intérêt. L’année 2023 a été marquée par une croissance de la Green Tech et de l’IA au détriment des Fintech et du secteur des services Internet, auparavant stars des Frenchtech.

 

Les entreprises ayant entre 11 et 15 ans d’ancienneté ont enregistré une croissance de 16% dans leurs levées de fonds. Elles semblent rassurer les investisseurs par leur maturité et présentent des bilans plus rassurants.

 

KPMG identifie de nouvelles exigences envers les startups, avec une demande accrue de transparence sur les activités et les bilans, une communication rapide et efficace ainsi qu’un engagement concernant les enjeux ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) qui entre dans les performances extra-financières des entreprises. La progression des Green Tech peut être corrélée à cette tendance. “Nous anticipons une année intéressante avec une montée en puissance des secteurs de croissance tels que l’IA et les GreenTech, conjuguée à une baisse des taux, stimulant ainsi les investissements pour la FrenchTech”, analyse un rapport du cabinet Ernst and Young pour 2024.

 

Lire aussi> CES 2024 : LES INNOVATIONS HIGH-TECH À NE PAS RATER

Photo à la Une : ©Gilles ROLLE

Curieuse et dynamique, Lhou Lagrange est constamment à la recherche de nouvelles aventures. Elle s’intéresse principalement aux nouvelles technologies, aux sciences sociales et à la géopolitique pour décrypter les tendances sociétales et rester agile. D’une âme polyvalente, elle combine ses connaissances et ses compétences pour servir sa jeune plume.

Tags

Luxus Magazine recommande

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant