Vous lisez en ce moment
“Les jeux de l’ombre”, la 7e collection de Haute bijouterie d’Hermès, exposée jusqu’au 30 juillet à Paris

“Les jeux de l’ombre”, la 7e collection de Haute bijouterie d’Hermès, exposée jusqu’au 30 juillet à Paris

La maison Hermès présente sa 7e collection de Haute bijouterie avec une collection de 53 pièces, à voir jusqu’au 30 juillet au magasin du 24 faubourg Saint-Honoré, à Paris.

 

L’ombre qui nous échappe, l’inverse de la matière, c’est ce qui a inspiré la maison Hermès pour sa 7e collection de Haute joaillerie. Donner corps à l’insaisissable, ce fût le pari audacieux de Pierre Hardy, directeur de création de la bijouterie de la maison depuis 2001, avec cette collection “Les jeux de l’ombre” .

 

Bague Lumières brutes. Or rose serti d’un diamant brut brun – ombre en diamants et diamants bruns à ébène. Pièce unique © Hermès

 

Cette collection aux formes innovantes raconte la vérité des contrastes, le mouvement de l’ombre et sa relation avec la lumière. La créativité de Pierre Hardy joue avec l’esthétique de la fonction, si essentielle à Hermès.

 

Pour ce faire, les pierres sont plongées dans une ombre noire, une forme douce qui les déborde, les accompagne, les protège et élargit leur rayonnement. Sur les bagues, les boucles d’oreilles et le collier “Lueurs du jour” , cette ombre se matérialise par du jade, travaillé à la main dans une finition satinée, ou par le titane, serti dans l’or rose comme un métal précieux, sur les bijoux “Ombres mobiles” .

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hermès (@hermes)

 

Sur le collier “Chaînes d’ombre” , la juxtaposition de diamants blancs à plat, doublée de dégradés de spinelles noirs et de saphirs bleus, donne son volume au maillon chaîne d’ancre. Une approche singulière du pavage permet de donner vie à la forme en respectant le dessin originel. Un empierrage, étudié pierre par pierre, a été nécessaire pour ce collier qui s’articule avec souplesse sur la peau et dont la réalisation a demandé quelque sept cents heures de sertissage et près de deux mille heures de travail d’orfèvre.

Voir aussi

 

Collier Couleurs du jour. Vue avec panneaux ouverts © Hermès

 

Ode tout en lumière aux nuances, on observe des pierres brutes non taillées : diamants jaunes, diamants bruns, grenats spessartites, tourmalines… choisis pour leur intensité. Ils donnent naissance à des bagues et à des boucles d’oreilles uniques appelées “Lumières brutes”.

 

 

Lire aussi > HERMÈS CONÇOIT UN EXEMPLAIRE UNIQUE DE LA BUGATTI CHIRON

 

Photo à la Une : © Hermès

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2022

LUXUS + MAG ALL RIGHTS RESERVED