Qui est Patrick Martin, le nouveau président du Medef largement élu ?

Depuis jeudi, le résultat de la course à la présidence du Medef est maintenant public, après une campagne de quatre mois. Patrick Martin, qui occupe actuellement la deuxième place au sein du mouvement patronal, a remporté l’élection avec un pourcentage impressionnant de 73,98% des voix, reléguant sa rivale Dominique Carlac’h loin derrière. Mais qui est cet entrepreneur français, désormais à la tête de l’organisation patronale ?

 

Jeudi 6 juillet, Patrick Martin, entrepreneur et actuel numéro deux du Medef, a été élu président de la principale organisation patronale en France, avec une large majorité, pour un mandat de cinq ans.

 

Patrick Martin a remporté 73,18% des voix, tandis que sa concurrente Dominique Carlac’h, vice-présidente du Medef dans l’équipe sortante de Geoffroy Roux de Bézieux, n’a obtenu que 26,82%. Le taux de participation s’est élevé à 91,34%, avec la présence de 1120 grands électeurs représentant les fédérations professionnelles et les territoires de l’organisation, parmi lesquels de nombreux soutenaient Patrick Martin.

 

 

« Je voudrais dire toute mon affection à Dominique Carlac’h », a déclaré Patrick Martin après la proclamation du résultat, ajoutant que « l’histoire n’est pas finie » entre eux. La transition officielle aura lieu le 17 juillet prochain.

 

Engagement de longue haleine

 

Diplômé de Sciences Po Paris et de l’ESSEC, Patrick Martin est engagé au sein de l’organisation patronale depuis 1995. Il a d’abord été élu président de la fédération Rhône-Alpes, puis de la fédération Auvergne-Rhône-Alpes en 2016. En 2018, il s’est porté candidat à la présidence de l’organisation avant de rejoindre l’équipe de Geoffroy Roux de Bézieux.

 

Pour sa candidature 2023, il s’est aligné comme prévu sur la continuité de l’équipe en place. Pendant la campagne, il a mis en avant les « avancées extrêmement significatives » réalisées sous la direction de son prédécesseur, telles que la réduction des impôts de production. Son programme mettait l’accent sur la nécessité d’une croissance pour faire face à la crise climatique et garantir la durabilité du modèle social français.

 

Patrick Martin est également à la tête de l’entreprise familiale Martin Belaysoud, spécialisée dans la distribution de matériel pour le BTP et l’industrie, destinée aux professionnels (B to B). Fondée en 1829, cette entreprise compte près de 3 000 salariés et possède 220 sites en France, ainsi que des implantations au Maroc et en Slovaquie.

 

Programme de revalorisation

 

Patrick Martin défend une croissance verte. Dans son programme, il défend une baisse supplémentaire de 20 milliards d’euros des impôts de production afin de se rapprocher de la moyenne européenne. Il affirme également que les investissements « gigantesques » nécessaires pour la transition climatique « devraient nous inciter à introduire dans notre protection sociale une part de retraite par capitalisation ».

 

 

À l’âge de 63 ans, il met l’accent sur la formation et l’employabilité, en particulier pour les travailleurs seniors, en proposant une augmentation de l’âge de départ à la retraite. En outre, il souhaite renforcer le poids du Medef auprès des instances européennes à Bruxelles. Le Medef représente près de 200 000 entreprises qui emploient plus de 10 millions de salariés.

 

Bien qu’il n’ait pas encore mentionné de date précise pour sa retraite, Patrick Martin avait déjà déclaré à Libération que cette campagne pour la présidence du Medef serait sa dernière, même en cas de défaite. À l’âge de 68 ans dans cinq ans, « on ne peut pas se lancer dans ces expériences si l’on n’est pas passionné ».

 

 

 

Lire aussi >L’IRRÉSISTIBLE ASCENSION DE PRIGOJINE, “AMI” DE PLUS DE 20 ANS DE POUTINE…

Photo à la Une : © MEDEF

Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus Magazin décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Tags

Luxus Magazine recommends

Luxus Magazine N°8

Disponible dès maintenant