Vous lisez en ce moment
Repas de fêtes : demandez l’addition !

Repas de fêtes : demandez l’addition !

Si vous recevez chez vous pour les fêtes, la liste de course peut être longue. On vous facilite la tâche en sélectionnant les meilleurs traiteurs et adresses pour un repas divin. Sans oublier l’addition…

 

Perles de caviar pour faire briller une entrée, lamelles de truffe pour rehausser une viande, marrons glacés avec le café… et si vous sublimiez votre repas de Noël avec des produits d’exception ?

 

Pour débuter, vous pouvez proposer en apéritif des petits canapés au saumon fumé ou des bouchées au foie gras, des grands classiques des tables de réveillon, qui ont largement fait leurs preuves. Concernant les prix du saumon, ils sont très variables selon sa provenance, selon qu’il est sauvage ou d’élevage, qu’il est bio ou Label rouge.

 

La gamme Monoprix Gourmet ou La Maison du caviar sauront vous donner satisfaction avec des gammes bio ou des poissons élevés en Irlande ou en Ecosse. Le foie gras de canard ainsi que celui d’oie (qui peut atteindre 300 euros le kilo) devra être choisi IGP (indication géographique protégée) du Sud-Ouest ou du Périgord, ou avec le Label rouge des Landes par exemple.

 

© Chris Rhodes

 

 

Pour accompagner le tout, rien de tel qu’une coupe de champagne. Le prix moyen d’une bouteille brut de qualité se situe entre 20 et 30 euros, mais comptez au moins 40 euros pour les grandes maisons comme Veuve Clicquot, Ruinart ou Taittinger.

 

© Fauchon

 

En entrée, pour un côté iodé et léger, vous pouvez envisager les langoustines ou la Saint-Jacques, préparée façon ceviche. Le homard bleu ou  breton, produit festif par excellence et le plus recherché par les gastronomes, affiche des prix débutant autour de 60 euros le kilo, et qui peuvent facilement atteindre 100 euros. Concernant le caviar, vous pouvez en déposer quelques grains sur des huîtres ou un carpaccio de poisson. Son prix est très variable selon l’espèce d’esturgeon. Chez Petrossian, les tarifs débutent à 69 euros les 30 grammes.

 

Le plat, selon la tradition, comprend souvent une recette de volaille ou de gibier. On peut penser au chapon ou à la poularde, deux mets de qualité souvent présents sur les tables de fêtes. Chapon farci, truffé, ou pourquoi pas flambé au cognac, il y a mille façons de le préparer. Plus classique, la poularde à la crème et au vin jaune (du Jura) pourra être accompagnée de tagliatelles fraîches ou de riz enrichi de champignons.

 

© Lenôtre

 

Amateur de gibier, la recette du cuissot de chevreuil sauce grand veneur est aussi un classique de la cuisine française qui épatera vos convives. Servez la viande avec de la gelée de groseilles ou des pommes cuites pour apporter une touche sucrée-salée à ce plat de caractère. Dans la même veine, vous pouvez opter pour un rôti de chevreuil ou de biche avec une sauce aux airelles.

Voir aussi

 

© Lenôtre

 

En dessert, quoi de plus festif que la fameuse bûche de Noël ? Chez les grands chefs pâtissiers, vous trouverez votre bonheur car il y en a pour tous les goûts ! Chez Pierre Hermé, délectez vous de la bûche “Tout-Paris”, soit un immeuble haussmannien posé sur le célèbre Pont-Neuf en pain d’épices et chocolat (120 euros pour 10 à 12 personnes). Le chocolatier Pierre Marcolini propose, lui, une bûche composée d’un biscuit sablé au chocolat et d’une ganache au chocolat de Madagascar et aux baies de canneberge (53 euros pour 6 personnes).

 

Quand à Lenôtre et son nouveau chef Étienne Leroy, champion du monde de pâtisserie, ils ont imaginé un chalet en chocolat aux trois origines (Ghana, Sao Tomé et Tanzanie), abritant une bûche mêlant des notes de cannelle, de vanille et de caramel (180 euros pour 8 personnes).

 

 

Lire aussi> NOTRE SÉLECTION DES MEILLEURS CALENDRIERS DE L’AVENT BEAUTÉ À S’OFFRIR OU…SE FAIRE OFFRIR

 

Photo à la Une : © Lenôtre

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


COPYRIGHT 2022

LUXUS + MAG ALL RIGHTS RESERVED